Seniors : comment garder les os solides ?

Une bonne alimentation, une activité physique régulière, éventuellement un traitement hormonal substitutif pour les femmes ménopausées, voici des conseils que vous avez sûrement déjà entendu … Mais certaines études montrent qu'aujourd'hui, passé 70 ans, on a tout intérêt à se faire aider par des médicaments apportant du calcium et de la vitamine D.
Publicité

A quoi servent le calcium et la vitamine D quand la croissance n'est plus qu'un lointain souvenir ?

L'os est un tissu vivant qui ne cesse de se renouveler. Ce remodelage constant nécessite du calcium mais également de la vitamine D, sans laquelle le calcium ne peut-être utilisé. Après 70 ans, les apports alimentaires en calcium baissent et notre propre fabrication de vitamine D, réalisée au niveau de notre peau, manque singulièrement d'efficacité : par rapport à une personne de 20 ans, elle n'est plus que de 25%. Au final, la masse osseuse diminue, le squelette se fragilise et le risque de fractures, notamment de l'extrémité supérieure du fémur, s'accroît fortement.

Publicité
Publicité

Comment maintenir son architecture osseuse solide ?

Les résultats de multiples études, reprises par nombre de campagnes de prévention, prônent un apport quotidien de calcium de 800 à 1.500 mg/jour. Pourtant, une grande partie de la population adulte ne consomme pas la ration quotidienne recommandée. Les seniors sont les plus touchés : 70 % des personnes âgées de 70 ans sont carencées. Quant à la vitamine D, les aliments (excepté l'huile de foie de morue !) n'en contiennent que très peu. La synthèse cutanée de vitamines D, stimulée par l'exposition solaire, représente donc notre principale source. Mais, plus on avance en âge, plus cette fabrication manque d'efficacité et plus l'exposition au soleil est réduite.Il est donc nécessaire de recourir à une supplémentation médicamenteuse.

Publié par Dr Stéphanie Lehmann, gérontologue le Lundi 28 Mai 2001 : 02h00
Source : Impact médecin Hebdo, 20 Avril 2001, 531 : 83.