Koh-Lanta en deuil : un emblématique candidat est décédé

Koh-Lanta est en deuil. La société de production de Koh-Lanta a confirmé le décès de Jean-Claude. Cet aventurier avait marqué l’édition 2006 de l’émission phare de TF1.
© Istock

Jean-Claude, participant de la saison six de Koh-Lanta, est décédé le 27 octobre 2019. L'information a été dévoilée par Catherine Brun, une autre candidate du jeu de TF1, le 5 novembre. Elle a salué la mémoire de l’aventurier avec un message sur son compte Twitter. "Je viens d'apprendre avec une très grande tristesse le décès de Jean-Claude qui avait partagé l'aventure Koh-Lanta en 2006. Un homme adorable, vaillant, plein de gentillesse qui avait été un compagnon bien agréable. Qu'il repose en paix...", a-t-elle écrit. 

La société de production de l’émission a confirmé quelques heures plus tard : “Triste nouvelle dans la famille Koh-Lanta Nous venons d’apprendre la disparition de Jean-Claude, aventurier de 2006 au Vanuatu, le 27 octobre dernier. Nous présentons nos sincères condoléances à ses proches”.

Âgé alors de 60 ans, Jean-Claude était le doyen de cette édition tournée à Vanuatu. Venu de Moselle, il était magasinier. La cause de son décès n’a pas été communiquée.


Il avait dû quitter Koh-Lanta pour raison médicale

Jean-Claude avait confié - lors d’une interview à Skyrock après l’émission - qu’il avait voulu participer pour "goûter l'aventure, la découverte et le partage avec les autres". Malheureusement pour le doyen de l’édition 2006, son parcours dans le jeu avait été interrompu plus vite que prévu. Il avait été contraint d'abandonner les membres de l’équipe rouge au bout de 18 jours - et avant la réunification - pour des raisons médicales. Il estimait toutefois que cette expérience avait été très positive. Le soixantenaire avait confié à Skyrock : "elle m'a servi à minimiser certains problèmes et apprécier les justes valeurs des choses".

La 6e saison de Koh-Lanta - remportée par François-David Cardonnel - avait été particulièrement difficile pour les joueurs. Ils avaient, en effet, dû faire face à un cyclone et à un séisme.


Le présentateur de l'émission Denis Brogniart a également eu une pensée pour l'aventurier et ses proches.


Évolution des causes de mortalité en France : de quoi meurt-on ?

Pour sa rubrique Les Décodeurs, le journal Le Monde a analysé les causes de décès en France sur 25 ans. Les données recueillies montre que le nombre de cancers a progressé pour devenir la première cause de mortalité, devant les maladies cardiaques. Toutefois, les décès dus à ces deux types de pathologie montrent une tendance à la baisse ces dernières années. Cette évolution s’explique “en grande partie par l’amélioration des techniques de dépistage et de diagnostic conduisant à une meilleure identification des cas et à des diagnostics plus précoces”, selon la direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees).

Toutefois, lorsqu’on détaille les cancers par type, on constate que la mortalité liée au cancer du cerveau, du pancréas et de la peau progresse. On remarque également que le cancer du poumon emporte un plus grand nombre de femmes qu'il y a 25 ans. 

Les maladies du système nerveux comme Alzheimer sont aussi associées à une hausse des décès. 

En revanche, la France enregistre une forte baisse du nombre de morts du sida (300 en 2016 contre 4800 en 1994), des tués sur les routes (3448 en 2017 contre plus de 8500 en 1994) ou encore de suicides. (8500 en 2016 et 11 994 en 1994).

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Mots-clés : Deces, Mortalite, Maladies, Cancer