Intoxiqué aux sushis

L'intoxication à la ciguatera vient d'être diagnostiquée pour la première en France chez deux adultes ayant mangé des sushis contaminés dans un restaurant parisien. Les sushis contenaient de la ciguatera, une toxine produite par certaines algues qui, ingérée par les poissons, contamine les hommes.

Tandis que les intoxications sont fréquentes dans les Caraïbes, le Pacifique Sud et l'Australie, le risque existe désormais en France métropolitaine. Dans le cas des deux adultes contaminés dans un restaurant japonais parisien, l'espèce du poisson en cause et son origine n'ont pas été déterminées. Cependant, malgré la rareté de cette pathologie dans l'hexagone, le diagnostic a pu être établi. L'ingestion du poisson empoissonné a provoqué 24 heures plus tard des diarrhées, des nausées, des vomissements et des douleurs abdominales. Ces symptômes caractéristiques disparaissent généralement spontanément en quelques semaines. Toutefois, ils peuvent devenir chroniques, persistant sur plusieurs mois voire plusieurs années. Des vertiges, des maux de têtes et de la fatigue apparaissent dans les cas les plus graves.

Comment éviter l'intoxication ?

Le risque d'intoxication alimentaire est réduit si vous évitez de consommer les viscères, la tête, la laitance, ainsi que la chair des gros poissons carnivores, notamment les plus fréquemment contaminés par la ciguatera: le barracuda, le poisson chirurgien, le vivaneau, le mérou et la sériole. Ces trois derniers servent à la confection des sushis

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :