Hyponatrémie : quels sont les signes de cette complication de la canicule ?

L’hyponatrémie est une baisse de la concentration de sel dans le sang. Ce trouble est le plus souvent provoqué par une trop grande consommation d’eau. Bien que moins connus que le coup de chaleur et la déshydratation, il s’agit d’une complication grave de la canicule.
Hyponatremie : quels sont les signes de cette complication de la canicule ?

Face à un épisode de canicule, les messages appelant à boire plus d’eau se multiplient. Mais attention à ne pas dépasser un apport de 1.5 litre d’eau par jour en plus d’aliments hydratants. Consommer trop d’eau est susceptible d’entraîner une hyponatrémie. C'est-à-dire une diminution de la concentration de sel dans le sang.

Le ministère de la Santé explique dans sa mise en garde : "elle peut être parfois la conséquence d’un apport excessif d’eau par rapport au sodium (sel) ou d’un excès de perte de sel par rapport à l’élimination en eau". 

Hyponatrémie : ce qu’il faut savoir

On parle d’hyponatrémie lorsque la concentration de sodium dans le sang est inférieure à 135 mmol/l. Les signes du trouble apparaissent généralement dans les formes les plus sévères. C'est-à-dire un taux de sodium dans le sang inférieur à 125 mmol/l.

Certaines personnes ont plus de risque de développer ce trouble : 

  • Les personnes âgées : si elles boivent trop d’eau, elles auront des difficultés à l’éliminer, surtout qu’à partir d’un certain âge la transpiration est altérée, voire absente. 
  • Les malades atteints de pathologies chroniques : insuffisance rénale, insuffisance cardiaque, insuffisance hépatique, insuffisance respiratoire (mucoviscidose), problèmes endocriniens (thyroïdiens, diabète…), cancers, troubles neuropsychiatriques, dénutrition… 
  • Les patients qui prennent certains traitements. Plusieurs médicaments peuvent favoriser l’apparition d’une hyponatrémie. On peut citer les diurétiques (souvent prescrits pour une hypertension artérielle, des problèmes cardiaques ou rénaux) ainsi que les psychotropes (neuroleptiques et antidépresseurs).

La présence de symptôme ou de signes cliniques suggestifs peuvent alerter d’un taux de sodium trop faible. La rédaction E-santé les détaille en images : 

Une fatigue anormale

1/8
Hyponatrémie : quels sont les signes de cette complication de la canicule ?

L'un des premiers symptômes de l'hyponatrémie est une fatigue chronique inexpliquée.

Des nausées

2/8
Hyponatrémie : quels sont les signes de cette complication de la canicule ?

Les nausées peuvent aussi indiquer un taux de sodium trop faible dans le sang.

Des vomissements

3/8
Hyponatrémie : quels sont les signes de cette complication de la canicule ?

Les personnes atteintes d'hyponatrémie souffrent aussi de vomissements.

Des oedèmes

4/8
Hyponatrémie : quels sont les signes de cette complication de la canicule ?

Des gonflements peuvent apparaître dans les cas d'hyponatrémie.

Des troubles de la conscience

5/8
Hyponatrémie : quels sont les signes de cette complication de la canicule ?

Le cerveau est particulièrement sensible aux modifications du taux de sodium dans le sang. Des signes neurologiques comme des troubles de la conscience (léthargie, perte de réactivité, difficultés à se concentrer...) surviennent assez rapidement.

Une confusion mentale

6/8
Hyponatrémie : quels sont les signes de cette complication de la canicule ?

Un état confus doit également alerter.

Des convulsions

7/8
Hyponatrémie : quels sont les signes de cette complication de la canicule ?

Dans les cas les plus graves d'hyponatrémie, des convulsions peuvent survenir.

Le coma

8/8
Hyponatrémie : quels sont les signes de cette complication de la canicule ?

Si l'hyponatrémie n'est pas prise en charge, elle peut aboutir à un coma. Le patient peut décéder.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/fiche_hyponatremie.pdf