Canicule : quels sont les signes d’alerte à ne pas négliger ?

La chaleur excessive fatigue car l’organisme met en œuvre des réactions pour maintenir une température corporelle normale. À défaut, des accidents graves peuvent survenir, comme le coup de chaleur et la déshydratation. Que faire et ne pas faire pour bien supporter la chaleur et survivre à une canicule ? Et surtout, quels sont les signes d’alerte à repérer ?
© Istock
Sommaire

Canicule : comment (bien) réagir en cas de forte chaleur ?

Limiter les expositions à la chaleur

Mettre en place des mesures simples visant à lutter contre la chaleur excessive, a fortiori chez les personnes fragiles les plus à risques (personnes âgées, handicapées ou malades à domicile, personnes dépendantes, femmes enceintes…) :

  • faciliter les courants d’air ;
  • fermer les fenêtres et les volets dans la journée puis ouvrir le soir ;
  • mouiller sa peau ;
  • boire de l’eau très régulièrement ;
  • continuer à manger suffisamment ;
  • éviter les sorties aux périodes les plus chaudes ;
  • pas d’efforts physiques ;
  • passer quelques heures par jour dans un endroit frais, si vous en avez la possibilité (pièce climatisée, cinéma, magasin...).

Prendre et donner des nouvelles

Les personnes fragiles et isolées sont vivement invitées à donner régulièrement de leurs nouvelles à leurs proches. Inversement, les proches sont priés de prendre souvent de leurs nouvelles.

Dans cette optique, établissez deux listes de coordonnées : sur qui puis-je compter en période de canicule ? Qui pourrais-je aider ? (proches, amis, voisins, médecins, pharmaciens, mairie, etc.).

Le Ministère de la Santé recommande également de faire la liste des endroits frais ou climatisés ouverts en été où l’on peut se rendre pour se rafraîchir (grande surface, cinéma, musée, église…).

Enfin, toute personne fragile doit s’inscrire sur la liste de la mairie afin de recevoir l’aide de bénévoles. En cas de besoin, les autorités ont mis en place un numéro : Canicule Info Service : 0 800 06 66 66 (appel gratuit ; plateforme ouverte en cas d'épisode de forte chaleur, tous les jours de 9h à 19h).

Attention avec les médicaments

Les médicaments peuvent aggraver les effets de la chaleur et entraîner des complications. Pas question d’arrêter son traitement ni de modifier la posologie, mais il convient de signaler tout symptôme inhabituel à son médecin. Et ne surtout pas prendre de médicaments sans avis médical, même s’ils sont en vente libre.

Par exemple, l'aspirine peut gêner l'adaptation de l'organisme à la chaleur. Le paracétamol peut quant à lui porter atteinte au foie en cas de forte chaleur et attention aux diurétiques qui peuvent accentuer la déshydratation.

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : -Activation de la plateforme téléphonique "Canicule Info Service" 0800 06 66 66, 26/07/2018.
-Ministère de la Santé, dossier « Canicule et chaleurs extrêmes », 26 mai 2015, http://www.sante.gouv.fr/canicule-et-chaleurs-extremes.html. Agence nationale de sécurité du médicament (Ansm), Bon usage des médicaments en cas de vague de chaleur, Juin 2014.