Fish pédicure : les risques pour la santé

© Istock

Depuis le début des années 2000, on voit fleurir un peu partout des bassins de fish pédicure, une médecine douce consistant à se faire manger les peaux mortes des pieds en les plongeant dans un bassin rempli de petits poissons affamés. L’objectif n’est pas seulement esthétique (gommage) mais aussi thérapeutique (lutte contre l’eczéma et le psoriasis). Cependant, la fish pédicure, encore très mal encadrée sur le plan réglementaire, n’est pas sans danger.

PUB

Le risque d’infections bactériennes avec la fish pédicure

Le HCSP, autrement dit le Haut Conseil de la Santé publique, ainsi que l’ANSES (Agence Nationale de Sécurité sanitaire) ont tiré la sonnette d’alarme concernant les dangers que représentent les bassins de fish pédicure sur le plan sanitaire. Notamment les risques d’infections bactériennes. En effet, cette pratique spécifique est mal encadrée sur le plan réglementaire et bénéficie de peu de contrôles. Or, les poissons peuvent véhiculer des germes infectieux, tout comme l’eau des bassins. Et recourir à une eau désinfectée est impossible, sauf à tuer les poissons. En outre, l’espèce de poissons sélectionnée requiert une eau à 25 degrés dans les bassins, une température à laquelle les bactéries et virus peuvent proliférer. Sont surtout exposées à ces contaminations les personnes immunodéficientes ou diabétiques.

PUB
PUB

Mycoses et verrues, un autre danger de la fish pédicure

À l’image de tous les lieux publics humides et chauds où l’on se rend pieds nus, comme les pédiluves ou les piscines, les bassins de fish pédicure présentent un danger, celui de contracter une mycose ou des verrues entre patients.

Publié le 11 Décembre 2018
Auteur(s) : La Rédaction E-Santé
PUB