Etes-vous prêt(e) à manger des insectes ?

Publié le 26 Septembre 2013 | Mis à jour le 07 Octobre 2013
Auteur(s) : Paule Neyrat, Diététicienne

C’est ce que recommande la FAO qui a lancé un programme d’élevage à grande échelle.

Criquets, termites, sauterelles et autres insectes font déjà partie de l’alimentation traditionnelle de nombreux pays d’Afrique, d’Amérique du Sud et d’Asie. 

PUB

Pourquoi manger des insectes ?

Parce qu’ils sont riches en protéines et que leur production est beaucoup plus écolo que celle de la viande. Il faut beaucoup moins d’aliments et d’eau pour les nourrir et leur élevage produit moins de gaz à effet de serre que celui du bétail.

Une poêlée de sauterelles, ça n’est pas du tout dans notre culture gastronomique occidentale. D’où le rejet de beaucoup d’entre nous qui ont eu des hauts le cœur en regardant les candidats de Koh Lanta boulotter des chenilles. Bien qu’elles ne soient pas des insectes, celles-ci font partie de ces nouveaux produits, de même que les vers de farine.

PUB
PUB

Néanmoins, la consommation d’insectes s’installe tout doucement en France.

A Nice, le chef de l’Aphrodite a mis en place un menu où figurent en bonne place grillons et vers de farine, ceux-ci dans un dessert intitulé « Rose des sables aux vers de farine et sucre pétillant ».

Le fournisseur de ces bestioles est Micronutris qui les élève à Toulouse. Ils sont commercialisés sur Internet. Avec un grand succès car une bonne partie des produits, dont des chocolats et des macarons aux insectes sont actuellement indisponibles ! Mais si le cœur vous en dit, vous pouvez acheter des sachets de grillons et de vers de farine qui peuvent être croqués nature.

Et pour apprendre à les cuisiner, un livre, dont le titre est « Délicieux », vient de sortir aux Editions Héliopoles (19,80 €) avec des recettes rédigées par Romain Fessard, un autre passionné d’insectes qui en vend aussi sur Internet.

Paule

Soumis par Paule Neyrat le
PUB
PUB

Contenus sponsorisés