En contact avec un enfant malade pendant la grossesse : que faire ?

Une angoisse fréquente de la grossesse est de se retrouver en contact avec un enfant malade qui aurait la rubéole, la varicelle ou les oreillons, d'autant plus que certains adultes ne sont ni vaccinés, ni immunisés, et que ces maladies sont très contagieuses. Le risque existe, mais certaines précautions peuvent être prises, tandis que certaines vérifications sanguines sont nécessaires.
PUB

Contact avec un enfant atteint de la rubéole pendant la grossesse

Pour une femme enceinte qui attrape la rubéole, le risque de malformations pour le fœtus est important, surtout en début de grossesse.

PUB
PUB
  • Normalement, lors de l'examen prénuptial ou de la déclaration de grossesse, une sérologie est faite afin de vérifier l'immunité.
  • Avant une grossesse, en cas de non immunisation, la vaccination est conseillée.
  • Au cours d'une grossesse, celle-ci est déconseillé si la femme n'est pas immunisée car le vaccin est constitué d'un virus vivant atténué dont l'innocuité n'est pas absolue.

En cas de doute sur un contact, l'enfant malade doit être éloigné jusqu'à la fin de la contagion.

Si la maladie est prouvée chez une femme enceinte dans les quatre premiers mois de grossesse, une interruption de grossesse est proposée en raison du risque trop important de malformations.

En cas de varicelle...

La varicelle est une maladie également dangereuse pour le bébé car elle peut provoquer des malformations ou des lésions d'organe à tout moment de la grossesse.

L'incubation est de 14 jours.

On traite la fièvre ou la fatigue de façon symptomatique. Le repos est de toute façon recommandé.

On peut parfois faire un sérum, si on suspecte un contact avec un enfant contagieux.

Celui-ci sera par ailleurs éloigné jusqu'à ce qu'il ne soit plus contagieux.

Pour l'enfant à naître, la surveillance sera renforcée avant et après la naissance.

Publié le 16 Juin 2004 | Mis à jour le 03 Août 2012
Auteurs : Dr Renaud Guichard, chirurgien