Toxoplasmose et grossesse : la prévention existe, reste à l'appliquer !

La toxoplasmose est bénigne, exceptée chez la femme enceinte, qui risque de transmettre le parasite au foetus. Encore aujourd'hui, plus de 600 enfants atteints de toxoplasmose congénitale naissent chaque année en France. Alors qu'il existe des recommandations simples visant à prévenir cette maladie pendant la grossesse, comment expliquer ce phénomène ?
PUB

La toxoplasmose est dangereuse pendant la grossesse

La toxoplasmose est une maladie due à un parasite essentiellement présent dans l'intestin du chat, mais aussi de diverses autres espèces animales (mouton, bœuf, lapin).

La toxoplasmose est particulièrement fréquente puisqu'on estime que 50% de la population française adulte est infectée, avec 200.000 à 300.000 nouveaux cas d'infections par toxoplasmose chaque année.

La toxoplasmose est le plus souvent bénigne et sa guérison est spontanée. La première infection permet d'acquérir des anticorps qui confèrent une protection contre la maladie.

En revanche, la toxoplasmose est problématique chez la femme enceinte non immunisée contre la maladie, car le risque de transmission du parasite au fœtus est important (le parasite traverse le placenta). La toxoplasmose peut être responsable d'avortement spontané ou d'anomalies graves chez l'enfant à naître. Chaque année, près de 2.700 femmes enceintes seraient atteintes de la toxoplasmose et on recense 600 cas de toxoplasmose congénitale, dont 175 avec des séquelles.

PUB
PUB

A noter que cette infection est aussi dangereuse chez les personnes atteintes du virus du sida (immunodéprimées), lesquelles peuvent être victimes de toxoplasmose cérébrale (200 cas par an).

Prévention et dépistage de la toxoplasmose pendant la grossesse

Pourtant, pendant sa grossesse, la femme enceinte bénéficie d'un dépistage (recherche obligatoire des anticorps antitoxoplasmes en début de grossesse) et le cas échéant de recommandations hygiéno-diététiques précises.

Comment expliquer ce nombre important de cas de toxoplasmose congénitale ?

Il semblerait que si les informations sur le mode de contamination et de prévention soient relativement bien connues, elles sont en revanche peu appliquées en début de grossesse.

Dans son rapport datant de 2006 sur ce sujet, les autorités sanitaires soulignent l'importance de mieux divulguer les informations relatives aux mesures préventives et de sensibiliser davantage la femme enceinte afin qu'elle modifie son comportement.

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mardi 18 Avril 2006 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 13 Juin 2014 : 12h28
Source : Recommandation de l'Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa), mars 2006.