Eaux minérales gazeuses

On les appelle aussi "eaux pétillantes" ou "à bulles". Leurs bulles sont plus ou moins fines. Ces eaux minérales gazeuses sont de plus en plus appréciées.
Publicité

Gaz d'origine ou ajouté

On distingue :

  • Les eaux minérales naturellement gazeuses.

    Elles émergent des profondeurs de la terre chargée des gaz qu'elles y ont rencontrés. Le plus fréquent est le gaz carbonique. La majorité des eaux pétillantes sont naturellement gazeuses.

  • Les eaux renforcées au gaz de la source.

    Lorsqu'elle sort de terre et avant d'être embouteillées, l'eau est enrichie en gaz carbonique venant du gisement d'origine. C'est le cas de Perrier.

  • Les eaux gazéifiées.

    Le gaz provient d'un autre lieu que celui de la source. D'origine naturelle ou non, il est ajouté à l'eau minérale (ou de source). La plus connue est Vitelloise mais il y en d'autres.

Eaux minérales gazeuses : riches en sels minéraux

Les eaux dites bicarbonatées sodiques sont, comme l'indique ce terme, riches en sel. Elles en ont le goût et c'est souvent pour cela qu'on les aime ! Saint-Yorre (1708 mg/litre) et Vichy Célestins (1265 mg/litre) sont les plus fournies.

D'autres eaux minérales gazeuses sont moins fournies en sel mais renferment du calcium et/ou du magnésium comme Salvetat, Badoit, Quézac, Vals, San Pellegrino. Dans certaines de ces eaux minérales gazeuse, on trouve aussi du fluor : Saint-Yorre (9 mg/l), Vichy Célestins (5,9 mg/l), Quézac (1,8 mg/l), Badoit (1 mg/l).

Guide: 

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Mercredi 30 Juillet 2008 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 20 Décembre 2013 : 10h27
PUB
PUB