Covid-19 : 10 départements où les réanimations sont encore chargées

Les attaques de la COVID-19 sont moins virulentes en France. Toutefois, l’OMS met en garde : l’épidémie “n’est toujours pas sous contrôle”. En effet, les malades sont encore nombreux dans plusieurs services de réanimation de l’Hexagone.
Covid-19 : 10 departements ou les reanimations sont encore chargees

L’emprise de la covid-19 sur l’Hexagone se relâche. Trois départements sur 4 - soit 75 sur 101 - ont désormais un taux d’incidence inférieur à 50. Il y a un mois, seulement 2 départements répondaient à ce critère.

Les autres indicateurs sanitaires comme le nombre de cas positifs au coronavirus et les hospitalisations sont aussi en baisse. Mais malgré ces chiffres encourageants, la situation reste complexe dans plusieurs services de réanimation de France. Découvrez dans notre diaporama les départements où les malades de la covid-19 représentent encore plus de la moitié des patients pris en charge.

La Covid-19 n’est toujours pas sous contrôle, selon l’OMS

Face à l’amélioration de la situation sanitaire sur notre territoire, le gouvernement envisage d’assouplir certaines mesures anti-covid en les territorialisant. Lors du conseil de défense et de sécurité nationale tenu ce mercredi 6 octobre, la mise en place d’un pass sanitaire localisé sera, par exemple, étudiée.

Mais, pas d’excès de confiance rappelle l’OMS. Maria Van Kerkhove , une responsable de l’Organisation mondiale de la Santé a alerté contre les risques de nouvelles vagues de covid-19. Lors d’un échange sur les réseaux sociaux, elle a déploré "La situation est encore incroyablement dynamique. Et elle est dynamique, car nous n’avons pas le contrôle de ce virus. Nous sommes complètement au milieu de cette pandémie. Mais où au milieu ? Nous ne le savons pas encore, car franchement nous n’utilisons pas les outils dont nous disposons pour nous rapprocher de la fin".

Elle a ensuite expliqué : "dans certaines villes, nous voyons les unités de soins intensifs et les hôpitaux saturés et des gens qui meurent, alors que, dans les rues, les gens se comportent comme si (l’épidémie) était complètement terminée".

L'experte a souligné l'importance du vaccin dans la lutte contre le coronavirus. "Le taux d’hospitalisation et de décès est de loin" le plus élevé "parmi ceux qui n’ont pas été vaccinés", a-t-elle déclaré.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Covid tracker consulté le 6 octobre 2021 
https://covidtracker.fr/dashboard-departements/