Vaccin Pfizer : les effets secondaires “retardés” repérés par la FDA

Un lien a été fait entre le vaccin Pfizer contre la COVID-19 et la survenue de myocardites. Bien que les cas soient rares, la Food and Drug Administration (FDA) - administration américaine des denrées alimentaires et des médicaments - a lancé une mise en garde contre certains effets secondaires inquiétants pouvant apparaître plusieurs jours après la seconde dose. Explication.
Vaccin Pfizer : les effets secondaires “retardes” reperes par la FDA

Après la mise en évidence de cas de myocardites chez les personnes vaccinées contre la COVID-19 avec les doses de Pfizer, la Food and Drug Administration (FDA) a ajouté un avertissement à la documentation qui accompagne le sérum anti-coronavirus, le 25 juin 2021.

Outre les effets indésirables précédemment repérés après une injection comme d’une fièvre, un état grippal ou encore une douleur au niveau du point d’injection, l’agence de santé américaine met en garde contre l'apparition de symptômes "quelques jours après avoir reçu la seconde dose du vaccin contre la covid-19 de Pfizer". Découvrez ces "signes retardataires" dans notre diaporama

Myocardite : des myocardites avec Pfizer et Moderna en France

Dans son avertissement contre les risques de myocardite (inflammation du muscle cardiaque) ou de péricardite (inflammation des tissus autour du cœur) après une vaccination avec le produit du laboratoire Pfizer, la FDA précise que ces cas sont “très rares” et généralement bénins.

Elle n’est pas la seule institution à avoir signalé des "effets secondaires à retardement".

Dans un rapport publié le 18 juin, l’ANSM précise que 29 cas de myocardite/myopéricardite ont été rapportés depuis le début de la campagne de vaccination dans l'Hexagone. "14 cas ont été retenus au vu du niveau de complétude des données cliniques recueillies sur les cas et l’échelle d’évaluation de Brighton", précise-t-elle. Les hommes semblent plus touchés (9 hommes / 5 femmes). L’âge médian était de 28 ans, avec un délai de survenue médian de 6 jours. La survenue des signes est plus rapide pour la seconde dose 3 jours contre 10 pour la première injection. "La majorité de ces 14 cas (93%) sont rétablis ou en cours de rétablissement", prévient l'ANSM.

Le trouble cardiaque a aussi repéré après des injections Moderna. Quatre cas - dont un est un jeune homme de 23 ans - ont été observés en France. Le délai de l'apparition de l'effet secondaire est de 2 à 14 jours. "À ce jour, les cas de myocardite avec le vaccin Moderna restent sous surveillance", précise l’ANSM.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Notice du vaccin Pfizer contre la COVID-19 de la FDA 
https://www.fda.gov/media/144414/download
Suivi des cas d’effets indésirables des vaccins COVID-19 Données du 04/06/2021 au 10/06/2021, ANSM