Coronavirus : la vodka ne vous sauvera pas du SARS CoV-2

Face à l’épidémie du Coronavirus SARS CoV-2 qui s’étend, suivre les bonnes mesures de protection est devenu très important. Mais attention aux remèdes qui circulent sur le net ! Confectionner son propre gel hydroalcoolique avec de la vodka est totalement inefficace.
© Istock

Ecouter l'article :

Une des premières mesures contre le nouveau coronavirus, venu de Chine, est de se laver les mains régulièrement. Toutefois, il faut utiliser des produits bien particuliers, et la vodka n’en fait pas partie. Le fabricant de cet alcool Tito’s a fait cette mise en garde sur Twitter après avoir vu plusieurs de ses clients vanter les mérites de sa boisson face au virus qui a infecté plus de 110 000 personnes à travers le monde depuis décembre 2019.

Coronavirus : non, la vodka n’est pas un désinfectant efficace

Sur les réseaux sociaux, les internautes se font un plaisir d’échanger leurs trucs pour éviter d’attraper la COVID-19, nom de la maladie provoquée par le coronavirus. Un utilisateur de Twitter a ainsi averti le fabricant d’alcool américain Tito’s “J'ai fait du gel désinfectant avec votre vodka. Le gel n'a pas un mauvais goût d'ailleurs. Il me protège des germes et je me sens bien”.


L’entreprise basée au Texas ne s'est pas félicitée de cette grande marque de confiance. Elle a rapidement répondu et mis en garde son client sur l'inefficacité de sa démarche. “Selon les Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC - agence fédérale américaine chargée de la santé aux USA), les gels antiseptiques doivent contenir au moins 60% d’alcool. La vodka artisanale Tito’s est un alcool à 40%, et ne respecte donc pas” cette recommandation", prévient le fabricant de vodka.

Cet utilisateur, dont le pseudonyme est Snottypotty, n’était pas le seul à vanter les qualités désinfectantes du produit. Une autre amatrice de la marque a expliqué "fabriquer un gel désinfectant avec de la vodka Tito’s pour rester en sécurité face au coronavirus". Un autre suggérait sur la toile de "garder une bouteille de Tito’s sur son bureau, et de se laver les mains avec souvent".

Mais que cela soit avec modération ou pas, la vodka - comme tout autre type d'alcool (rhum, whisky...)  est parfaitement inutile contre le nouveau coronavirus !


Alcool vs coronavirus : une idée fausse propagée aussi en haute sphère

Les internautes ne sont pas les seuls à prôner l’alcool comme outil de lutte contre le coronavirus. Les médecins grecs se sont par exemple élevés contre la puissante église orthodoxe. Les ecclésiastiques célèbrent leurs messes sans tenir compte des recommandations sanitaires. Les prêtres continuent par exemple à proposer à leurs fidèles de boire une cuillère de vin pendant la communion.

L'évêque Loannis de Langada a justifié le maintien de ce geste en assurant "le vin contient de l'alcool, et l'alcool tue le virus". De son côté, la Fédération des médecins hospitaliers grecs a maintenu qu'aucune exception sur les mesures de prévention, "y compris pour des raisons religieuses" ne devait être faite.

Face aux très nombreuses idées fausses entourant les effets “antiseptiques” de l'alcool contre le nouveau Coronavirus (2019-nCoV), l’OMS rappelle sur son site “Vaporiser de l’alcool ou du chlore sur tout le corps ne tuera pas les virus qui ont déjà pénétré dans votre corps. La pulvérisation de ces substances peut être nocive pour les vêtements ou les muqueuses (c’est-à-dire les yeux, la bouche). Sachez que l’alcool et le chlore peuvent tous deux être utiles pour désinfecter les surfaces, mais ils doivent être utilisés en suivant les recommandations appropriées”.

Coronavirus : les mesures de protection contre le virus

La COVID-19 a désormais plusieurs foyers en France. On a d’ailleurs franchi la barre des 1000 cas ce dimanche 8 mars 2020. Plusieurs mesures d’hygiène sont à suivre pour éviter la contamination et la propagation du virus : 

  • Se laver fréquemment les mains : il faut utiliser une solution hydroalcoolique ou de l’eau et du savon. 
  • Éviter les contacts proches : il est recommandé de se tenir à au moins 1m50 des autres personnes, surtout si elles toussent ou ont de la fièvre.
  • Saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades.
  • Éviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche : les mains peuvent avoir été en contact avec des objets contaminés par le virus. 
  • Tousser dans son coude ou un mouchoir à usage unique pour éviter de propager le virus.
  • Porter un masque quand on est malade (sur prescription médicale).

Les autorités préconisent également de se tenir éloigné des personnes à risque comme les femmes enceintes, les personnes âgées ou celles atteintes de maladies chroniques (BPCO, asthmes, maladies cardiaques...). Par contre, les enfants et les bébés semblent plus épargnés par la maladie.


Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.