Contre la faim : fibres et protéines

Le problème avec les régimes est de réussir à faire taire sa faim. Si c'est le cas, les fringales seront plus faciles à contrôler. Pour réussir à maintenir une satiété suffisante, deux types d'aliments sont à disposition : les fibres et les protéines. Il faut donc les introduire judicieusement dans son assiette.
© Adobe Stock
Sommaire

La faim, le plaisir de manger et la notion de satiété

Aujourd'hui, la faim et le plaisir sont indissociables.

Pourtant, ils sont contrôlés par des mécanismes complexes qui diffèrent. En effet, on peut se nourrir sans plaisir et manger avec plaisir sans faim. Toutefois, si l'on réussit à atteindre une bonne satiété, il devrait être plus facile de gérer sa faim.

En d'autres termes, si l'on n'a pas faim, pas de fringales !

Deux catégories alimentaires ont la propriété d'agir sur la satiété : les fibres et les protéines.

Il semble donc logique de les intégrer judicieusement à chaque repas pour éviter les pulsions alimentaires.

Les protéines, reines de la satiété

Les protéines exercent un effet direct sur la satiété. C'est pourquoi elles sont privilégiées dans les régimes hyperprotéinés.

Elles jouent un rôle dans les échanges énergétiques et permettent de réduire la masse grasse.

Attention, les protéines ne se trouvent pas uniquement dans la viande, le poisson ou les œufs. Certains végétaux sont aussi des sources de protéines végétales : les céréales et les légumineuses.

Mais les protéines n'entraînent pas toutes la même satiété. Les plus intéressantes sont les protéines animales.

Or ces dernières apportent en même temps plus ou moins de graisses animales. Il est donc judicieux d'utiliser les deux sources de façon équilibrée.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : 10e congrès Européen de Nutrition, communication de John Blundell, 10-13 juillet 2007.