La fin des coupe-faim

Publié le 15 Septembre 1999 à 2h00 par
L'Agence française de sécurité sanitaire recommande l'arrêt immédiat de tous les traitements par coupe-faim, en attendant leur retrait du marché.
Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

L'agence européenne du médicament en faveur du retrait définitif.

Un récent rapport a conduit l'Agence européenne pour l'évaluation des médicaments à recommander le retrait définitif du marché de tous les médicaments anorexigènes, c'est-à-dire les coupe-faim. L'Agence européenne a fondé ses recommandations sur le manque d'efficacité de ces médicaments. D'autant plus facilement que tous les experts estiment que l'obésité nécessite une prise en charge prolongée, durant plusieurs années, ou parfois toute la vie. Alors que l'effet des médicaments anorexigène diminue progressivement avec le temps. Et qu'ils peuvent provoquer une pharmacodépendance, ce qui interdit tout traitement prolongé. Ne pouvant être utilisé sans trop de risques que pendant quelques mois, ces médicaments ont été considérés comme illusoires.

Dans le collimateur depuis des années.

En France, les coupe-faim à base de dexfenfuramine (Isoméride°) et de fenfluramine (Pondéral°) ne sont plus commercialisés depuis septembre 1997, en raison d'un risque d'atteintes cardio-vasculaires graves (hypertension artérielle pulmonaire ou atteinte de valves cardiaques).Depuis mai 1995, les autres coupe-faim, tous de la famille des amphétamines, ne sont autorisés que sous condition: médicament réservé aux personnes obèses, après échec d'un régime amaigrissant; première prescription par un médecin hospitalier réservée à certains services ou à certaines spécialités médicales. Le traitement doit être discontinu, par périodes de 4 à 6 semaines, sans dépasser une durée totale de trois mois (pour toute la vie).

Un mois pour arrêter.

A la suite de l'avis de l'Agence européenne, l'Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé a déclaré qu'elle va suspendre les autorisations de mise sur le marché de tous les anorexigènes commercialisés et faire procéder à leur retrait avant début octobre 1999.Elle recommande à tous les patients traités par un de ces médicaments de consulter leur médecin pour modifier leur prise en charge thérapeutique.

Source : " Anorexigènes " In " GNP - Encyclopédie pratique du médicament 1999 " Éditions du Vidal°, Paris 1998 : 976-977. " Stimulants and anorectics " In " Martindale - The complete drug reference 32d ed. " Pharmaceutical Press éd., Londres 1999 : 1476-1485.