Ce qui se cache dans votre boîte de thon

© Istock

Qui ne mange pas de thon en boîte ? En salade, en sandwich, en quiche ou même dans des pâtes, le thon en conserve est un aliment omniprésent dans nos assiettes. Mais sait-on ce qui se cache vraiment dedans ? Anne Guillot, nutritionniste-diététicienne nous dévoile sa véritable composition.

PUB

Du mercure à cause des océans

Quand on achète du thon en boîte on ne pense pas qu’il peut contenir des choses nocives. On pense manger “healthy” en choisissant du poisson mais pas forcément... "Le thon, qui est en bout de chaîne alimentaire, est contaminé, notamment au mercure, parce que les océans sont contaminés" souligne Anne Guillot, nutritionniste et diététicienne. Il contribuerait à hauteur de 26 % à l’exposition au mercure des Français.

Quel est le risque du mercure pour le corps ? "Le mercure est toxique tant pour les adultes que pour les enfants, et certaines personnes vont être génétiquement plus sensibles que d’autres au mercure" répond  la spécialiste. Les foetus peuvent aussi pâtir de sa consommation puisque "le neurotoxique peut affecter le développement du bébé". C’est pour cela "qu’il est conseillé aux femmes enceintes et allaitantes de ne pas consommer de poissons comme le thon", continue l’experte.

PUB
PUB

Il faut noter que le méthylmercure est éliminé dans la bile grâce à la glutathion. En clair "tout ce qui affecte la glutathion affecte aussi l’élimination du mercure, notamment les gènes, le régime alimentaire, le stress chronique, les maladies chroniques, les toxines et l’activité physique", poursuit la nutritionniste.

Des métaux lourds cancérigènes

Hormis le mercure, que trouvons-nous dans notre thon en boîte ? Des métaux lourds comme l'arsenic, le cadmium et le plomb par exemple. "La quantité de métaux lourds dépend de la taille du thon puisque les plus gros vont concentrer davantage de métaux et du lieu où il a été pêché car les mers et océans sont plus ou moins contaminés" précise Anne Guillot.

Cela veut dire quoi pour le corps ? "Les métaux lourds sont stockés d’abord dans les os, le foie, les reins et le cerveau. Ils peuvent donc affecter les fonctions de ces organes, ainsi que le système nerveux" affirme la nutritionniste. A noter que le cadmium et l’arsenic sont cancérigènes.

Source : Remerciement à Anne Guillot, nutritionniste et diététicienne.