Carence en vitamine K : les risques pour la santé

Publié le 30 Novembre 2018 par La Rédaction E-Santé
Même si une carence en vitamine K est rare, elle peut avoir de graves conséquences médicales, surtout chez les nourrissons. Les adultes souffrent rarement de manque de vitamine K, mais une carence est à l'origine d'hémorragies et d'une fragilité osseuse.
PUB
© Istock

Pourquoi la vitamine K est-elle indispensable ?

La vitamine K est indispensable pour gérer la bonne coagulation du sang et pour assurer un renouvellement cellulaire correct. Elle est responsable de la minéralisation osseuse et possède des propriétés anti-inflammatoires réputées. Enfin, elle est une grande aide pour prévenir les maladies cardiovasculaires. Pour toutes ces raisons, il vaut mieux ne pas manquer de vitamine K afin de ne pas présenter de carences dommageables à la santé. Heureusement, on en trouve en quantité non négligeable dans notre alimentation. Les légumes de couleur vert foncé tels que les haricots verts, les épinards, les brocolis et les choux contiennent naturellement de la vitamine K. On en trouve aussi dans les huiles végétales, telles que celles d'olive ou de colza. Enfin, la vitamine K est produite naturellement par la flore bactérienne du côlon lors d'un processus de fermentation.

PUB

Des carences dues à des maladies ou des affections

Il est très rare de manquer de vitamine K dans son alimentation quotidienne, à moins de souffrir de malnutrition prolongée. Cependant, certaines maladies peuvent entraîner une carence en vitamine K, comme la mucoviscidose, l'hépatite, la cirrhose ou encore des diarrhées ou des parasitoses chroniques. Le trouble de l’absorption des graisses lié à cette maladie entraîne un manque de cette vitamine. Un autre cas peut survenir chez les nourrissons allaités au sein : la maladie hémorragique du nouveau-né. Ces bébés naissent avec un très faible taux de vitamine K dans le sang et risquent de décéder s'ils ne sont pas rapidement complémentés. Pour finir, certains médicaments sont dits "anti-vitamine K" dans le but d'empêcher la coagulation et de fluidifier le sang. Lorsqu'ils sont pris trop longtemps ou en trop forte dose, ils peuvent entraîner des dommages sur l'organisme.

PUB

Les symptômes de la carence en vitamine K

Si vous manquez de vitamine K vous risquez de souffrir d'ecchymoses et de saignements. Des hémorragies sous-cutanées, nasales ou gastriques peuvent survenir. Tant que ces symptômes restent bénins, ce n'est pas très préoccupant. Toutefois, si la coagulation du sang ralentit de plus en plus, de graves hémorragies sont susceptibles d'être provoquées et devront nécessiter une hospitalisation rapide. En plus de ces problèmes, la carence en vitamine K à long terme a pour conséquence une solidité osseuse amoindrie. Cela signifie un plus grand risque de fractures en cas de chute par exemple. La carence en vitamine K, même si elle est assez rare, ne doit donc pas être prise à la légère. Généralement, consommer plus de légumes verts et d'huiles végétales devrait suffire à compenser ce manque. Sinon, il faudra envisager de prendre des compléments alimentaires pour pallier la carence.

La rédaction vous recommande sur Amazon :