Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque à surveiller

Environ 15 000 nouveaux cas de cancers de la langue et de la bouche sont diagnostiqués chaque année en France. Ces tumeurs malignes qui se développent au niveau des voies aérodigestives supérieures (VADS) représentent ainsi la 4ᵉ cause de cancer dans l’Hexagone. Mais quels sont les facteurs de risque de cette maladie ?
Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque a surveiller

Le cancer des voies aérodigestives supérieures (VADS) est une tumeur maligne qui se développe au niveau des organes respiratoires ou digestifs situés au niveau de la tête ou du cou. Elle peut ainsi se développer dans la bouche, les lèvres et les glandes salivaires, les fosses nasales, les sinus ou encore le larynx. Ainsi, la maladie peut aussi être nommée cancer ORL ou cancer de la bouche et de la gorge. 

Avec en moyenne 5000 décès par an, c'est la 5ᵉ cause de mortalité par cancer en France.

"Actuellement, 75 % des nouveaux cas concernent les hommes plus touchés que les femmes par ces cancers. Cependant, on observe une tendance à la baisse chez l’homme et inversement une augmentation chez la femme dont la consommation tabagique est en hausse", prévient l’assurance maladie sur son site internet.

Cancer des voies aérodigestives supérieures : les signes à repérer

Dans les premières phases du cancer des VADS, les symptômes sont rarement perçus comme inquiétants, et ainsi souvent ignorés. Or, si la maladie est prise en charge à un stade précoce, le taux de survie est de 80 à 90%. Les signes qui doivent alerter sont : 

  • les douleurs à la langue ;
  • des plaies des lèvres ou de la langue qui ne guérissent pas ;
  • des taches rouges ou blanches dans la bouche ;
  • des douleurs dans la gorge ;
  • un enrouement persistant ;
  • une déglutition douloureuse et/ou difficile ;
  • une grosseur au niveau du cou : un ganglion qui augmente progressivement de volume et non douloureux) ;
  • une sensation de "nez bouché" d’un seul côté : elle peut être accompagnée de saignement ;
  • une difficulté pour avaler (dysphagie).

Face à ces signes peu spécifiques, le centre de lutte contre le cancer Gustave Roussy conseille "si le patient présente UN de ces symptômes depuis plus de TROIS semaines, il doit demander un avis médical sans tarder".

Pour éloigner la maladie, il est aussi possible de surveiller et d'agir sur plusieurs facteurs de risques. La rédaction E-santé vous les détaille :

L'alcool

1/11
Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque à surveiller

L'alcool est un facteur de risque important des cancers ORL.

"10 % des cancers, toutes localisations confondues, seraient liés à une consommation régulière d’alcool. Cette proportion monte à 50 % pour les cancers de la bouche et du larynx, et même 80 % pour les cancers du pharynx et de l’œsophage", met en garde l'Institut Curie.

Le tabac

2/11
Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque à surveiller

Le tabac est le facteur de risque des voies aérodigestives supérieures (VADS) le plus connu. Il est présent dans plus de 9 cas sur 10 diagnostiqués. 

"Tous les types de tabac fumé ou mâché peuvent être en cause. Le cannabis est également en cause et contient six fois plus de goudrons qu’une cigarette industrielle", écrit l'Assurance Maladie.

Un régime pauvre en fruits et légumes

3/11
Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque à surveiller

Plusieurs études ont mis en lumière un lien entre le cancer de la bouche et un régime pauvre en fruits et en légumes. 

Ces aliments riches en antioxydants, en nutriments et en vitamine sont des facteurs de protection contre le cancer connus.

Les boissons très chaudes

4/11
Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque à surveiller

Si vous avez l'habitude de boire votre thé ou café très chaud, attention. Plusieurs études ont mis en lumière un lien entre un risque accru de cancers ORL et les boissons brulantes.

Des travaux publiés en 2018 dans la revue Annals of Internal Medicine assure que les adeptes des thés fumants, de l'alcool et du tabac sont 5 fois plus à risque d'avoir un cancer ORL

Une mauvaise hygiène bucco-dentaire

5/11
dentist working in dental clinic with patient in the chair

De nombreux travaux ont montré qu'une mauvaise hygiène dentaire favorise la survenue des cancers de la bouche. 

Il est recommandé de se brosser les dents deux fois par jour au minimum avec un dentifrice fluoré. Par ailleurs, il est aussi conseillé de faire un contrôle avec son dentiste une fois par et de le consulter au moindre souci.

Virus du papillome humain (VPH)

6/11
Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque à surveiller

"Les papillomavirus humains (HPV), virus connus pour leur implication dans les cancers du col de l’utérus, sont aussi en cause dans la survenue de cancers de l’oropharynx. Les cancers faisant suite à une infection HPV (Human Papilloma Virus) touchent essentiellement l’oropharynx, en particulier les amygdales et la base de la langue", explique l'institut Curie.

L'âge

7/11
Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque à surveiller

L'incidence de la maladie augmente avec l'âge. Elle est en effet plus élevée chez les personnes de plus de 45 ans.

Les expositions professionnels comme les poussières de bois

8/11
Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque à surveiller

Certains cancers rares comme les adénocarcinomes ethmoïdaux sont liés à certaines substances présentes dans les milieux professionnels comme les poussières de bois, l'amiante, le nickel, les acides forts (acide chromique par exemple), le formaldéhyde.

L'exposition au soleil

9/11
Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque à surveiller

L’exposition au soleil accroît le risque de cancer de la lèvre. 

Le sexe

10/11
Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque à surveiller

Les hommes sont beaucoup plus touchés par les cancers ORL que les femmes. Ils représentent près de trois-quarts des cas, notamment en raison des facteurs de risques principaux que sont l’alcool et le tabac.

Toutefois, compte tenu des changements de mode de vie, l'incidence tend à diminuer parmi la gent masculine et à augmenter chez les femmes.

L'hérédité

11/11
Cancer de la bouche et de la gorge : 11 facteurs de risque à surveiller

Des prédispositions génétiques ont été identifiées. Les personnes dont un membre de la famille a souffert d'un cancer ORL a plus de risque d'en développer un également.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://www.ameli.fr/paris/assure/sante/themes/cancer-des-voies-aerodigestives-superieures/symptomes-diagnostic
https://www.gustaveroussy.fr/fr/cancers-orl-des-symptomes-ne-pas-negliger
https://curie.fr/dossier-pedagogique/les-cancers-de-la-tete-et-du-cou