Bataille sur l'étiquetage alimentaire

© getty

Ca a bataillé ferme au Parlement européen, la semaine dernière, à propos des modifications de l'étiquetage des produits alimentaires.

A l'instigation des industriels, la Commission avait proposé une modification de la loi actuelle autorisant de nouvelles allégations sur les quantités de sel, de sucre et de lipides, genre "15% de sucre en moins" basée sur la formule antérieure du même produit.

Actuellement, ce qui est autorisé, c'est, par exemple, la mention "faible teneur en sucre". Et le produit qui affiche cela doit en contenir au minimum 30 % de moins qu'un produit similaire.

Les parlementaires ont estimé, à juste titre, que les consommateurs n'y comprendraient plus rien et que ce nouvel étiquetage serait très trompeur.

Ils ont donc rejeté à une très large majorité cette proposition. On ne peut que les en féliciter !

Et aussi se dispenser d'acheter des produits allégés qui ne servent pas à grand chose sinon à se donner faussement bonne conscience. Mieux vaut une cuillerée à café d'une bonne confiture qu'une cuillerée à soupe d'une confiture allégée.

Paule

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source :