Avoir un conjoint optimiste vous protège de la maladie d’Alzheimer

Si votre partenaire est un optimiste de nature, il ne vous aide pas uniquement à voir la vie du bon côté, il vous protège également de la maladie d’Alzheimer. Selon une étude de l’université du Michigan, il contribue également à diminuer vos risques d’Alzheimer.
© Istock

Ecouter l'article :

Vieillir au côté d’un optimiste permettrait d’éloigner les problèmes de santé, et plus particulièrement la maladie d’Alzheimer. Voilà ce qu’avance des chercheurs de l’université du Michigan (USA) après avoir suivi près de 45 000 couples hétérosexuels pendant 8 ans. 

Après avoir mesuré le niveau d’optimisme des participants et évalué leurs fonctions cognitives tous les deux ans, les scientifiques ont trouvé un lien potentiel entre le fait d’être marié à quelqu’un de positif et une apparition plus tardive de la démence grâce à un environnement plus sain à la maison. 

L’optimisme, une arme contre la maladie d’Alzheimer

William Chopik, professeur adjoint de psychologie et co-auteur de l'étude, explique "Nous passons beaucoup de temps avec nos partenaires” et poursuit “ils peuvent nous encourager à faire de l'exercice, à manger plus sainement ou nous rappeler de prendre nos médicaments. Lorsque votre partenaire est optimiste et en bonne santé, cela peut se traduire par des bénéfices similaires sur votre propre vie. En réalité, vous avez un avenir plus prometteur en vivant plus longtemps et en évitant les maladies cognitives".

En effet, vivre à côté de quelqu’un de positif, actif et heureux aiderait à adopter (et garder) des habitudes plus saines comme faire du sport ou manger de la salade. De nombreuses études précédentes avaient déjà montré que si vous arrêtez de fumer ou que vous vous mettez à faire de l’exercice, votre conjoint est plus susceptible de faire de même par la suite. Or, le mode de vie joue un rôle important dans la prévention de la démence et la maladie d’Alzheimer. 

"Les optimistes donnent l'exemple et leurs partenaires suivent leur exemple", conclut l’expert.

Les souvenirs partagés : l'autre clé de prévention

Vivre avec quelqu'un protège également la mémoire. La recherche a également mis en lumière ce point. Ils ont découvert que lorsque les couples se souviennent ensemble de leurs expériences partagées, des détails plus riches émergent. Ils entretiennent ainsi mutuellement leur mémoire.

Dans l’article publié dans la revue médicale Journal of Personality, l’équipe scientifique ajoute “Face à notre population qui vieillit rapidement, l'identification des facteurs qui nous permettent de bien vieillir, et avec un fonctionnement cognitif intact, devient un problème de plus en plus urgent. Notre étude a identifié l'optimisme des partenaires comme un facteur psychosocial supplémentaire qui pourrait contribuer à maximiser le fonctionnement cognitif des personnes tout au long de la vie”.


Mais, est-il possible de prescrire de l’optimiste ? Bien qu’il semble que cette qualité ait un trait héréditaire, le professeur William Chopik met en avant qu'il existe des preuves suggérant qu'il s'agit d’un trait qui "s’apprend".

"Il y a des études montrant que les gens ont le pouvoir de changer leur personnalité, tant qu'ils s'engagent dans des choses qui les font changer. Une partie de cela est de vouloir changer. Il existe également des programmes suggérant que vous avez la capacité de développer votre l'optimisme".

Alzheimer : les symptômes à reconnaître

La maladie d’Alzheimer est un trouble neurodégénératif touchant principalement les personnes âgées. Les personnes qui la déclarent entre 40 et 50 ans, représentent en effet seulement 2% des cas. 

Les premiers signes de la pathologie sont les pertes de mémoire. Par ailleurs, des troubles cognitifs - touchant l’organisation/planification des tâches, la pensée ou encore le comportement - apparaissent puis s'aggravent. Le patient atteint de la maladie d’Alzheimer perd ainsi petit à petit son autonomie.

Les malades ont également des problèmes d’orientation dans le temps et dans l’espace. Plus rarement, des troubles du langage ou de la vision (lecture, repérage des objets, dysorthographie, apraxie, aphasie...) surgissent. Malheureusement, aucun traitement curatif existe pour cette pathologie pour le moment.

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : A happy partner leads to a healthier future, Michigan State University, 10 février 2020
The association between actor/partner optimism and cognitive functioning among older couples, Journal of Personality, février 2020
La rédaction vous recommande sur Amazon :