Alzheimer : les aliments riches en vitamine B9 diminuent les risques

Consommer assez de vitamine B9 réduit les risques de développer la maladie d’Alzheimer, selon une étude récente. Mais quels sont les aliments à mettre dans votre assiette pour éviter ce type de carence ?
Alzheimer : les aliments riches en vitamine B9 diminuent les risques

Chaque année, la maladie d’Alzheimer est diagnostiquée à 225 000 personnes en France, soit un 1 nouveau cas toutes les 3 minutes. Pour la Fondation pour la Recherche Médicale, on pourrait compter 2,1 millions de malades en 2040. Selon une étude chinoise parue dans la revue Frontiers In Neuroscience en avril 2021, éviter les carences en vitamine B9 - également appelée acide folique - protégerait de cette pathologie. Retrouvez les aliments qui en contiennent le plus dans notre diaporama.

Alzheimer : attention à la carence en vitamine B9

Après avoir épluché plus de 3672 publications sur la maladie d’Alzheimer, les scientifiques de l'université médicale de Jining ont révélé que les personnes atteintes de cette pathologie avaient des taux d’acide folique faibles par rapport à  ceux qui n’étaient pas touchés par cette démence. Ils sont ainsi parvenus à la conclusion qu’une carence en vitamine B9 est susceptible de faire grimper le risque de développer cette maladie neurodégénérative. En revanche, présenter un apport quotidien suffisant aurait un rôle protecteur. 

En d'autres termes, veiller à avoir suffisamment d’acide folique dans votre alimentation pourrait bien vous aider à lutter contre le risque de développer cette maladie dévastatrice.

Acide folique : qu’est-ce que c’est ?

"L'acide folique ou la vitamine B9 a un rôle essentiel dans la production du matériel génétique (ADN, ARN) et des acides aminés nécessaires à la croissance cellulaire ce qui explique son caractère indispensable aux cours des différentes phases de la vie. Elle a un rôle important dans la formation des globules rouges, le fonctionnement du système nerveux (synthèse de neuromédiateurs) et du système immunitaire", rappelle l’ANSES sur son site internet. Il est aussi indispensable pour la fabrication de nouvelles cellules. Il est ainsi important d’éviter les carences lors des "périodes d’activité métabolique intense" comme l'enfance, l'adolescence ou encore la grossesse.

Les besoins quotidiens sont évalués à 330 µg par jour  pour les personnes de plus de 18 ans. Pour les femmes en enceinte, il est conseillé d’augmenter la consommation à 440 μg par jour, huit semaines avant et huit semaines après la conception.

Les signes d’une carence sont

  • l'anémie ;
  • des troubles digestifs et neurologiques ;
  • des atteintes des muqueuses (gencives par exemple).
Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fnins.2021.661198/full#h3
https://www.frm.org/recherches-maladies-neurologiques/maladie-d-alzheimer/alzheimer-en-chiffres
https://www.anses.fr/fr/content/vitamine-b9-ou-acide-folique