Alzheimer : 7 aliments à éviter pour réduire les risques

La maladie d’Alzheimer touche environ 1,2 million de personnes en France. S’il n’existe pas de traitement à cette affection neurodégénérative, plusieurs études ont démontré qu’éviter certains aliments pouvait réduire les risques de développer cette pathologie.
Alzheimer : 7 aliments a eviter pour reduire les risques

Selon la Fondation Médéric Alzheimer, 225 000 personnes sont diagnostiquées avec la maladie d’Alzheimer par an en France, soit un nouveau cas toutes les deux minutes trente. Plusieurs études scientifiques ont démontré qu’il y avait un lien entre la pathologie et l’alimentation. Certains mets favoriseraient le développement de la démence. On vous les liste dans ce diaporama.

Que manger pour éviter la maladie d’Alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer résulte d’une lente dégénérescence neuronale. La perte de mémoire est le symptôme le plus connu de cette pathologie rare avant 65 ans. Toutefois, elle entraîne aussi au fil de la disparition de neurones, des troubles des fonctions exécutives et de l’orientation dans le temps et l’espace, des fonctions cognitives pour aboutir à une perte d’autonomie totale

"On ne sait pas encore guérir cette maladie, mais notre connaissance de ses facteurs de risque et de ses mécanismes évolue de façon spectaculaire depuis quelques années", précise l’Inserm sur son site Internet. Des études scientifiques ont ainsi dressé la liste des aliments qui aident à prévenir la pathologie. Il est recommandé de manger :

  • 5 fruits et légumes par jour : riches en fibres, en vitamines et en antioxydants, ils ont une action protectrice reconnue. Il est conseillé d’en avoir dans son assiette tous les jours et de privilégier les produits de saison.
  • L'huile d’olive : cuisiner et assaisonner vos plats avec une huile extra-vierge. Vous pouvez aussi alterner avec d’autres huiles comme l’huile de tournesol, de colza ou de coco. 
  • Des légumineuses : elles sont une source de fibres, vitamines, protéines, fer importantes. Il est conseillé d’en manger une fois par semaine.
  • Des céréales complètes : à consommer tous les jours.
  • L’eau : à boire sans modération.

Le régime méditerranéen, une arme anti-Alzheimer

Pour de nombreux professionnels de santé, le régime méditerranéen est la meilleure cuisine pour se protéger de la maladie d’Alzheimer. En effet, plusieurs travaux scientifiques ont mis en lumière un lien entre ce type d’alimentation et la réduction du risque de maladies neurocognitives. "Parmi l’ensemble des études portant sur la nutrition, toutes tendent à montrer que le régime méditerranéen tend à être associé à un âge de début plus tardif de la maladie d’Alzheimer. Il ne s’agit pas d’un « régime » au sens restrictif du terme, mais plutôt d’un mode de vie fondé sur la consommation de produits frais, équilibrés, diversifiés et locaux issus du Bassin-Méditerranéen. Bien souvent cette cuisine s’accompagne d’assaisonnement à base d’herbes aromatiques fraîches ou séchées et d’épices variées", précise la Fondation Alzheimer sur son site internet.

Si les plats méditerranéens sont réputés pour réduire les risques de démence, d’autres aliments sont déconseillés, car ils peuvent favoriser l’apparition de l’affection neurodégénérative. Retrouvez-les dans ce diaporama.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : https://www.vaincrealzheimer.org/prevention/comment-prevenir/alzheimer-et-alimentation/
https://www.inserm.fr/dossier/alzheimer-maladie/
https://www.fondation-mederic-alzheimer.org/les-chiffres-cles
https://www.fondation-alzheimer.org/alzheimer-la-prevention-dans-votre-assiette/