Les aliments provoquent chaque année plus de 5.600 épidémies en Europe

En 2007, 5.609 épidémies d'origine alimentaire ont été signalées en Europe, dont 36% confirmées en laboratoire. Elles ont touché près de 40.000 personnes et provoqué 19 décès.
PUB

L'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) et le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) ont publié leur rapport de synthèse 2007 sur les épidémies d'origine alimentaire au sein de l'Union européenne. Il concerne 22 pays de l'Union, ainsi que la Norvège et la Suisse.

Le rapport montre que la salmonelle reste en tête des agents infectieux, représentant quatre cas sur dix d'épidémie signalés. Naturellement présente dans l'intestin des animaux (en particulier chez les volailles et les porcs) cette bactérie peut être transmise lors de la consommation d'aliments infectés. La contamination peut venir directement de l'environnement ou peut être le fait d'une utilisation insalubre de aliments (temps de cuisson insiffisant...).

L'étude souligne que, sur les 2.201 épidémies de salmonelle signalées, seulement 590 cas étaient effectivement causés par cette bactérie, vérification de laboratoire à l'appui. L'ensemble de ces épidémies (confirmées ou non) a affecté près de 9.000 personnes et entraîné dix décès. Les aliments les plus souvent impliqués étaient les oeufs ou les produits contenant des oeufs.

PUB
PUB

Comme en 2006, les virus sont la seconde cause des intoxications alimentaires : ils représentaient 668 infections signalées (dont 17% confirmées) et ont touché 3.700 personnes. Aucun décès n'est à déplorer. Les sources des épidémies virales sont multiples. Elles proviennent principalement des produits de la mer (crustacés, mollusques, fruits de mer) ou des buffets.

Le Campylobacter arrive en troisième position (source bactérienne de gastro-entérite la plus courante dans le monde). D'après l'étude, il est à l'origine de 461 épidémies en Europe (dont 29 confirmées). Sont ici en cause différents types de viande, et en particulier la viande rôtie.

Par ailleurs, d'autres toxines alimentaires et bactéries sont à l'origine de plus de 450 épidémies et sont responsables de 4 décès. Enfin, l'étude relève 17 infections d'origine hydrique (contamination par l'eau), qui ont affecté près de 11.000 personnes.

En tout, 5.609 épidémies d'origine alimentaire ont ainsi été signalées en 2007, dont environ 2.000 attestées par un contrôle en laboratoire. Ces chiffres sont en légère baisse par rapport à 2006. Si les données varient considérablement d'un Etat à l'autre, ces contrastes ne révèlent pas un défaut de sécurité alimentaire grave, mais démontrent plutôt plutôt l'efficacité des systèmes de contrôle nationaux mis en place.

Publié le 29 Mai 2009 | Mis à jour le 01 Juin 2009
Auteur(s) : Hopital.fr