6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

La nouvelle vague de l’épidémie de la COVID-19 se confirme. Taux d’incidence, contaminations, hospitalisation… Les indicateurs sanitaires sont à nouveau à la hausse, portés par le très contagieux BA.2. Ce sous variant d’Omicron est particulièrement virulent dans plusieurs départements.
6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

L’Institut Pasteur avait prévenu dans son analyse du 10 mars 2022 : "le relâchement des mesures de contrôle le 14 mars devrait encore pousser à la hausse les taux de transmission" du coronavirus. L’organisme français a estimé dans ces modélisations les plus pessimistes "que le pic pourrait dépasser 100 000 cas quotidiens". Et en effet, le scénario semble se confirmer. Selon les données de Santé Publique France, 180 777 nouveaux cas positifs à la covid-19 ont été recensés au 22 mars 2022, contre 97 579 le 18 mars et 116 618 la semaine précédente. Si on lisse les contaminations sur sept jours, le nombre de cas quotidiens est de 98 928 au 22 mars, contre 69 249 cas en moyenne mardi dernier.

Cette 6ᵉ vague est nourrie par le variant BA.2, 30% plus contagieux que le variant Omicron. Ce sous-lignage, présent sur le sol français depuis fin 2021, est ainsi devenu majoritaire dans l’Hexagone (57%) lors de la semaine du 28 février au 6 mars 2022.

Les hospitalisations ne baissent plus

Si le nombre de malades de la covid-19 en soins intensifs est encore en repli avec  1 604 personnes en réanimation au 22 mars contre 1 783 une semaine plus tôt, les hospitalisations peinent à baisser. En effet, on a comptabilisé mardi 20 742 patients (dont 1 562 nouveaux patients), contre 20 919 patients le 15 mars dernier.

Cette dégradation de la situation sanitaire n’a pas échappé au directeur de l'Organisation mondiale de la Santé en Europe, Hans Kluge. "Les pays où nous observons une hausse particulière sont le Royaume-Uni, l'Irlande, la Grèce, Chypre, la France, l'Italie et l'Allemagne", a-t-il confié lors d’une conférence organisée le 22 mars, déplorant ensuite "ces pays ont levé les restrictions brutalement de 'trop' à 'pas assez". Il assure toutefois qu’il restait “optimiste” face à cette évolution.

En France, les taux d'incidence ont particulièrement grimpé dans l'ouest, le nord et l'est. On fait le point en images sur les départements les plus touchés ci-dessous :

Martinique

1/10
6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

La Martinique est le département le plus touché par la covid-19. Le taux d'incidence est de 1726 cas pour 100 000 habitants. À titre de comparaison, le taux d'incidence national est de 928.

Finistère

2/10
6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

Dans ce département, le taux d'incidence est de 1560 cas pour 100 000 habitants.

Moselle

3/10
6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

Dans ce département, le taux d'incidence est de 1528 cas pour 100 000 habitants.

Côtes-d'Armor

4/10
6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

Dans ce département, le taux d'incidence est de 1492 cas pour 100 000 habitants.

Ardennes

5/10
6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

Dans ce département, le taux d'incidence est de 1432 cas pour 100 000 habitants.

Cantal

6/10
6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

Dans ce département, le taux d'incidence est de 1421 cas pour 100 000 habitants.

Bas-Rhin

7/10
6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

Dans ce département, le taux d'incidence est de 1420 cas pour 100 000 habitants.

Meurthe-et-Moselle

8/10
6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

Dans ce département, le taux d'incidence est de 1383 cas pour 100 000 habitants.

Manche

9/10
6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

Dans ce département, le taux d'incidence est de 1326 cas pour 100 000 habitants.

Meuse

10/10
6ᵉ vague : le sous-variant BA.2 fait s’envoler les contaminations

Dans ce département, le taux d'incidence est de 1311 cas pour 100 000 habitants.

Notre Newsletter

Recevez encore plus d'infos santé en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : covid tracker consulté le 23 mars 2022
https://modelisation-covid19.pasteur.fr/realtime-analysis/omicron-variant-epidemic/