6 astuces pour retrouver l’envie de faire l’amour
Sommaire

Misez sur des aliments aphrodisiaques

La libido commence dans l’assiette ! Si les études ont plutôt tendance à démontrer qu’il faudrait en manger beaucoup pour que les effets se fassent ressentir, on peut quand même ressentir des bienfaits psychiques. Alexandra Hubin précise : "Au-delà de l’effet aphrodisiaque éventuel de certains aliments, se concocter un bon petit repas pour se mettre l’eau à la bouche est un préliminaire très efficace. C’est surtout le fait de cuisiner ensemble, de se dire que c’est pour passer un bon moment ensuite qui va avoir un impact psychologique stimulant pour le désir."

Cultivez le manque

Le manque attise le désir. Il faut le créer plus souvent, en se téléphonant moins, en partant en week-end séparément et en faisant des sorties chacun de son côté par exemple. "Effectivement, on désire toujours ce qu’on n’a pas. Le fait de considérer que l’autre est à notre disposition lui fait perdre de son intérêt. E n laissant un peu d’espace dans le couple, on aura envie de retrouver l’autre, notamment sexuellement. C’est d’ailleurs pour cela qu’un couple qui est extrêmement fusionnel aura plus de difficultés à cultiver le désir sexuel sur la durée", note la sexologue.

Allez dans des lieux insolites

On ne le répètera jamais assez : le désir sexuel n’aime pas la routine. Au fur et à mesure que le couple avance, on remarque qu’il va souvent reproduire les mêmes rituels. "Certes, c’est le signe qu’on a appris à se connaître, que l’on sait exactement ce qui plaît à l’autre et ce qui fait monter le désir mais la face négative de ce système c’est qu’à force de répéter, on rentre dans une routine qui va se révéler moins excitante", déplore Alexandra Hubin. On peut faire le parallèle avec notre plat préféré : si on le mange trop souvent, il va perdre de sa saveur. À l’inverse, si c’est quelque chose que l’on se réserve dans certaines circonstances, on aura d’autant plus de plaisir à le déguster.

Contribuez à sauver des milliers d'enfants : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Recevez encore plus d'infos santé, en vous abonnant à la quotidienne de E-sante.

Votre adresse mail est collectée par E-sante.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Source : Merci à Alexandra Hubin, sexologue. Son site internet : sexologiepositive.be