Est-ce de l'amour ou du désir ?

Publié le 13 Novembre 2002 par Dr Catherine Solano
Amour et désir sont deux sentiments à la fois très liés et très distincts. Il n'est pas toujours simple de les différencier.
PUB
© Istock

Qu'est-ce qui particularise le désir ?

Le désir est un élan sexuel qui se traduit par l'envie de faire l'amour avec l'autre, de le toucher, de sentir sa proximité physique, et même de le posséder. Désirer, c'est avoir envie de recevoir de la part de l'autre.

Qu'est-ce qui caractérise l'amour ?

L'amour, indépendamment du physique, c'est l'envie de faire plaisir à l'autre, de lui donner du bonheur, de lui apporter du plaisir. Et il ne s'agit pas uniquement de plaisir sexuel, mais de plaisir de vivre. En poussant ce raisonnement jusqu'au bout, on peut dire que dans l'amour, on est heureux que l'autre soit heureux, même si c'est sans nous. Dans le désir, on est malheureux si l'autre se refuse à nous.Ainsi, l'amour est altruiste, et le désir plus égoïste.

A quoi sert-il de différencier désir et amour ?

A mieux se comprendre, mieux s'analyser et mieux agir en conséquence.Quand on est très jeune, on a souvent tendance à confondre le désir avec l'amour. Cet élan sexuel peut être si fort qu'il se fait passer pour de l'amour. Et l'on pense : "si je ressens un tel désir pour lui (ou pour elle), c'est que je l'aime vraiment beaucoup". Or, on peut désirer quelqu'un sans l'aimer, sans parfois même apprécier sa valeur humaine. Dans ce cas, si une aventure est possible, mieux vaut ne pas se leurrer et ne pas chercher beaucoup plus, au risque d'être déçu…Au contraire, un amour qui ne se base pas essentiellement sur l'attirance physique peut être très profond, sans se manifester, au début, par un désir physique. Car ce désir prend parfois du temps pour se construire.

PUB
PUB

Et puis, avec le temps, le désir peut, par moment, s'émousser. Apparaît alors une grande question : "est-ce que je l'aime encore si je ne le (la) désire plus?" Bien sûr que oui ! L'amour peut subsister, même si, pour un temps, le désir s'essouffle. Il ne demandera qu'à revenir un peu plus tard, à condition d'avoir la patience de le laisser reverdir ! Ou de se donner les moyens de le réveiller.On peut également aimer sans désirer, en particulier quand on place l'objet de notre amour sur un piédestal. Il nous paraît totalement inaccessible, et notre élan physique indigne de lui. Il ne l'est bien sûr pas en réalité. C'est seulement l'image que nous nous faisons de cet amour qui nous paralyse. Il faut alors penser à placer la sexualité, elle aussi, sur ce piédestal et s'en faire une image aussi élevée que celle de l'amour. Car la sexualité aussi possède une composante mystique !

En réalité, il est rare d'aimer totalement sans désirer, ou de désirer sans aimer ! Le désir physique ne se nourrit pas seulement de l'attirance qu'exerce l'esthétique d'un corps, et l'amour ne se contentera pas de s'exprimer éternellement de manière platonique… Alors, heureux ceux qui savent concilier les deux !

Source : Dr Catherine Solano, médecin sexologue
La rédaction vous recommande sur Amazon :