Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Du rififi dans l'aspartame

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 21 Juillet 2011 : 09h00
Mis à jour le Jeudi 21 Juillet 2011 : 09h40
-A +A

Depuis quelques mois, l'aspartame, cet édulcorant qui sucre quasiment toutes less boissons et les produits light de la planète et que beaucoup consomment à gogo sans même s'en rendre compte, n'en finit plus de faire parler de lui.

Selon certaine chercheurs, il serait cancérigène, selon d'autres il augmenterait le risque d'accouchement prématurés. Et voilà qu'une nouvelle étude montre qu'il contribue à augmenter le tour de taille des buveurs réguliers de boissons light.

Dans son film et son livre "Notre poison quotidien" où étaient racontés les dangers de l'aspartame (entre autres poisons), Marie-Monique Robin soulevait aussi et surtout le problème de sa DJA, (dose journalière admissible) qui n'est pas ce qu'elle devrait être car calculée en son temps de façon assez fantaisiste.

Toutes les instances tant européennes qu'américaines faisaient systématiquement la sourde oreille, arguant que les études en questions étaient scientifiquement insuffisantes et réaffirmant que l'aspartame était sans danger pour la santé des consommateurs.

Mais Générations Futures (association de défense de l'environnement) et le Réseau Environnement Santé ont demandé l'invalidation de cette fichue DJA.

L'EFSA (Autorité Européenne de Sécurité des Aliments) avait programmé de la revoir en… 2020. Mais devant toutes les polémiques en cours, elle a finalement décidé de la programmer en septembre prochain.

En attendant que les conflits (y compris ceux d'intérêts !) se calment, buvez donc de l'eau. C'est quand même le meilleurs moyen de se désaltérer et c'est plus économique. Et si vous ne supportez pas qu'elle soit pure, ajoutez-y une larme de grenadine, ou un jus de citron et un petit peu de miel. Ca sera de toutes façons plus sain.

Paule

Fowler SP, Williams K, Hazuda HP. Diet Soft Drink Consumption Is Associated with Increased Waist Circumference in the San Antonio Longitudinal Study of Aging. Les résultats ont été présentés lors des rencontres scientifiques de l’American Diabetes Association qui ont eu lieu du 25 au 27 juin à San Diego.

L'administration d'Aspartame ajouté à la nourriture, depuis la période prénatale jusqu'à la fin de la vie, provoque le cancer du foie et du poumon chez la souris Swiss mâle. Morando Soffritti, MD,Fiorella Belpoggi, DBS, Marco Manservigi, DBS, Eva Tibaldi, DBS, Michelina Lauriola, PhD, Laura Falcioni, DVM, and Luciano Bua, MD Cesare Maltoni Cancer Research Center, Ramazzini Institute, Bentivoglio, Bologna, Italy. soffrit- tim@ramazzini.it Am J Ind Med. 2010 Dec;53(12):1197-206

Intake of artificially sweetened soft drinks and risk of preterm delivery: a prospective cohort study in 59,334 Danish pregnant women
Thorhallur I Halldorsson,Marin Strøm,Sesilje B Petersen,Sjurdur F Olsen
Am J Clin Nutr September 2010vol. 92 no. 3 626-633

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Jeudi 21 Juillet 2011 : 09h00
Mis à jour le Jeudi 21 Juillet 2011 : 09h40
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Aspartame : une fois de plus innocenté ! Publié le 11/12/2013 - 11h28

Si les polémiques n’en finissent pas, elles sont bien difficiles à argumenter et à prouver scientifiquement et cliniquement.Une fois de plus, un rapport de l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) conclut que l’aspartame ne présente aucun danger pour la santé du...

Plus d'articles