Pourquoi est-ce difficile de suivre un régime ?

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 14 Mai 2007 : 02h00
-A +A
Qu'il s'agisse d'un régime pour maigrir, pour améliorer votre taux de cholestérol, pour cause d'allergie alimentaire, parce que vous êtes diabétique, ou pour une tout autre raison, ce n'est jamais très facile à suivre. Le Quotidien du médecin relate que des chercheurs ont étudié, décortiqué ces difficultés pour les comprendre et peut-être, les contourner plus facilement.

Pourquoi abandonne t'on un régime ?

Vous avez commencé un régime et vous n'y arrivez plus. Vous vous en éloignez, vous vous en voulez. Oui mais pourquoi n'y arrivez-vous pas ? Une vingtaine de personnes ont été interviewées au cours d'une étude pour tenter de classer les raisons qui poussent à abandonner son régime. Ici, il s'agissait d'un régime pour hypercholestérolémie, mais il est possible que ces mêmes raisons existent aussi dans le cas de régimes différents et tout aussi importants pour la santé.

Les 4 raisons d'abandon d'un régime

Quatre raisons ont été identifiées :Un rapport difficile entre le médecin et son patient« Je ne crois pas ce que dit mon médecin » a par exemple affirmé un participant à l'étude. Peut-être que les médecins devraient plus s'occuper de la manière dont leur message passe auprès des personnes qu'ils suivent ! Peut-être aussi devraient-ils y mettre de la conviction, car si un médecin parle de maigrir à quelqu'un alors qu'il est lui-même en surpoids, il sera nettement moins crédible. Ou encore, s'il ose considérer que ce régime est facile et évident, ce qui n'est jamais le cas

Une perception amoindrie de son problème de santéLa deuxième raison qui pousse à interrompre un régime est une perception amoindrie de son propre problème de santé. « Après tout, je ne suis pas si malade », voire « le cholestérol, ce n'est pas vraiment une maladie ». Le problème qui vous oblige à faire un régime ne vous semble finalement pas si grave que cela. Du coup, l'investissement que vous allez mettre dans ce régime est très limité.Un contexte socialLe contexte social peut, lui aussi, vous inciter à laisser votre régime de côté. Manger, ce n'est pas seulement se nourrir. C'est aussi un acte social, un moment de convivialité et si vous devez manger à part, manger différemment, refuser ce que l'on vous sert, votre moral peut baisser sévèrement. Cette sensation de mise à l'écart sociale volontaire peut être très difficile à supporter et c'est un écueil important sur lequel un régime peut échouer. Un modèle alimentaire habituel que l'on doit abandonnerLe modèle alimentaire auquel vous êtes habitué est remis en cause par votre régime. Vous êtes obligé de changer des choses auxquelles vous êtes attaché par tradition, par habitude, par des sentiments positifs. Des comportements qui, depuis toujours, font partie de vous, doivent être abandonnés et c'est parfois très difficile à réaliser. Par exemple « Je suis d'une région à fromage, je ne me vois pas arrêter complètement » « Les frites, ça me rappelle ma grand-mère qui m'en faisait tous les dimanches » Et, abandonner ces aliments qui sont un peu comme des doudous alimentaires, des aliments qui portent en eux des valeurs émotionnelles, c'est douloureux. Ces quatre éléments sont des facteurs qui participent à l'arrêt momentané, à l'abandon total, ou simplement aux hauts et bas dans le suivi d'un régime. Il en existe d'autres, de toute évidence. Mais déjà, vous poser honnêtement la question : « qu'est-ce qui m'empêche réellement de suivre ce régime ? » vous permet de prendre peut-être des mesures. Au lieu de dire simplement « c'est trop difficile », décortiquer ces raisons aide à mieux les affronter, plutôt que de se culpabiliser sans pouvoir agir pour réussir un régime important pour votre santé.

C'est un peu le principe d'une tâche à faire. Si elle est immense, vous baissez les bras immédiatement. Si vous la scindez en petites tâches, vous les réalisez une par une et vous avez une chance de réussir finalement votre grand projet. De la même manière ici, si vous agissez sur chaque force contraire à votre régime, l'une après l'autre, vous augmentez notablement vos chances d'arriver à le tenir.

Publié par Dr Catherine Solano le Lundi 14 Mai 2007 : 02h00
Source : Manger aujourd'hui, Attitudes, normes et pratiques, de Poulain JP, Aux éditions Privat, cité dans le Quotidien du médecin du 27 avril 2007.
A lire aussi
Obésité Publié le 06/09/2001 - 00h00

L'obésité est un problème de santé qui, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS), atteint des proportions endémiques dans le monde et représente une menace sérieuse en matière de santé publique.

Quelle image les boulimiques ont-elles de leur corps ? Publié le 28/01/2008 - 00h00

La boulimie n'est pas seulement un comportement, c'est aussi une réaction à un ressenti. Ce ressenti provient en grande partie de l'image particulière que les personnes boulimiques ont de leur propre corps. Comme si elles ne le voyaient pas de la même manière que les autres. E-sante a...

Plus d'articles