Des porcs transgéniques pour lutter contre la pollution

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 03 Août 2001 : 02h00
-A +A
Le phosphore représente un polluant important des cours d'eau. A coup de modifications génétiques, une équipe de chercheurs canadiens est parvenue à créer des porcs capables de digérer le phosphore. Le volume des excrétions de phosphore de ces animaux est donc considérablement réduit.

Comme les poulets, les porcs sont des monogastriques dépourvus de l'enzyme phytase, laquelle est nécessaire pour digérer les phytates, principale source de phosphore dans les aliments pour animaux. Leurs excréments contiennent donc beaucoup de phosphore et le lisier étant utilisé comme engrais, ils sont les principaux responsables de la pollution des cours d'eau.

Au Canada, des chercheurs ont réussi à introduire dans la salive des porcs l'enzyme phytase. Résultats, les excrétions de phosphore des porcs diminuent de 75%. Comparativement, ajouter l'enzyme de conversion dans leur alimentation ne permettait de baisser que de 56% de la quantité de phosphore entrant dans le lisier. Avantage supplémentaire, les porcs sachant maintenant digérer le phosphore d'origine végétale, lequel est indispensable à leur santé, il est dorénavant inutile d'en ajouter à leur alimentation, ce qui diminue encore la pollution.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 03 Août 2001 : 02h00
A lire aussi
Enzymes Publié le 19/08/2010 - 14h57

La digestion commence dans la bouche où nous dégradons physiquement les aliments avec notre langue et nos dents. Les particules alimentaires se déplacent ensuite vers l'estomac où elles sont un peu plus digérées par les sucs acides de l'estomac. Alors que les aliments quittent l'estomac et...

Porc Publié le 23/08/2001 - 00h00

Le porc, descendant probable du sanglier, fut longtemps un animal familier. Il se nourrissait des déchets de la ferme. Quand il était bien gras, on le tuait. Découpé, salé, conservé en salaisons ou en jambon, transformé en pâtés, en boudin, en lard, il nourrissait la famille pendant des...

Dans votre assiette : le porc Publié le 15/06/2005 - 00h00

Le porc, descendant probable du sanglier, fut longtemps un animal familier. Il se nourrissait des déchets de la ferme. Quand il était bien gras, on le tuait. Découpé, salé, conservé en salaisons ou en jambon, transformé en pâtés, en boudin, en lard, il nourrissait la famille pendant des...

Crudivorisme Publié le 31/07/2009 - 00h00

Le principe de ces modes d'alimentation assez farfelus est le refus de toute cuisson. Ils reviennent périodiquement à la mode et peuvent s'avérer dangereux.

Plus d'articles