Polémique autour du fluor

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 02 Septembre 2002 : 02h00
Suite à la décision belge d'interdire les compléments alimentaires fluorés, l'AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) a précisé la position française. Les apports en fluor pour la prévention de la carie dentaire doivent être maintenus de la naissance jusqu'à l'âge de 12 ans.

Fin juillet 2002, la Belgique a décidé de retirer du marché les complémentaires alimentaires fluorés (chewing-gums, comprimés, gouttes, etc.). Ne sont pas concernés les produits comme le dentifrice, le fil dentaire ou les médicaments au fluor prescrits par un médecin. Pourquoi ? Selon certains scientifiques un excès de fluor pourrait exercer une influence négative sur le système nerveux. Par ailleurs, ils observent un nombre croissant de cas d'intoxication au fluor et d'ostéoporose. Ils remettent également en question les bénéfices de cette substance dans la lutte contre les caries.Face à ce positionnement belge, l'AFSSAPS rappelle l'intérêt de la prescription systématique en fluor dans la prévention de la carie dentaire chez le nourrisson et l'enfant.

Mise au point

La carie dentaire a été classée 3e fléau mondial par l'Organisation Mondial de la Santé. Malgré une diminution de son incidence, elle reste encore largement répandue en Europe. Mais depuis quelques années, la supplémentation en fluor est remise en question, notamment en raison des nouvelles recommandations en vigueur aux Etats-Unis, au Canada et donc très récemment en Belgique (prescription de fluor uniquement à partir de l'âge de 6 mois). En effet, aux Canada comme aux Etats-Unis, on constate une augmentation des formes légères de fluorose, facilement expliquée par un contexte de surcharge d'apports fluorés : 53% de ces populations vivent dans des régions où la teneur en fluor dans l'eau de distribution est supérieure à 0,7mg/l, ce qui entraîne obligatoirement un accroissement du taux de fluor dans les aliments et les boissons. En France, la situation est très différente puisque 85% des habitants se trouvent dans des zones où la teneur fluorée est inférieure ou égale à 0,3mg/l. De plus, la fréquence des fluoroses dentaires y est faible et stable depuis 10 ans.

L'AFFSAPS recommande donc un meilleur contrôle des apports en fluor :

  • Dans les régions où l'eau de distribution contient plus de 0,3mg/l de fluor, pas de prescription fluorée.
  • En revanche, dans les autres régions, soit pour 85% de la population, il est nécessaire de maintenir la supplémentation fluorée de la naissance jusqu'à l'âge de 12 ans environ. La dose optimale est de 0,05mg de fluor/l /kg/jour sans dépasser 1mg par jour, tout apport fluoré confondu.
  • Cependant, en raison de la multiplication des sources potentielles de fluor (eaux de distribution, eaux minérales, sel, médicaments),les praticiens doivent réaliser avant toute prescription un bilan personnalisé des apports afin d'éviter les cumuls et donc le risque de fluorose.

Les recommandations de l'AFSSAPS chez le nourrisson et l'enfant

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 02 Septembre 2002 : 02h00
Source : Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé (AFSSAPS),http://afssaps.gouv.fr
A lire aussi
Fluor : bon ou mauvais pour la santé ?Publié le 04/05/2012 - 09h43

Le fluor, utilisé en prévention de la carie dentaire, est bon pour la santé buccodentaire. En revanche, attention aux excès de fluor qui peuvent conduire à des fluoroses.Avec l’évolution des connaissances, il est aujourd’hui recommandé :de ne plus donner systématiquement du...

Plus d'articles