Ostéoporose : un complément en vitamine D est essentiel

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 10 Mai 2006 : 02h00
-A +A
L'ostéoporose est une calamité : 200 millions de personnes dans le monde sont touchées. Une grande part de la prévention de l'ostéoporose passe par des apports systématiques en vitamine D. En effet, cette vitamine contribue à l'absorption du calcium, lequel est le garant d'une bonne solidité osseuse. De plus, des taux suffisants en calcium et en vitamine D contribuent à l'efficacité des traitements.

L'ostéoporose, aujourd'hui et demain...

Selon les critères de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), l'ostéoporose est l'une des dix maladies les plus fréquentes et les plus importantes. On estime à 200 millions le nombre de femmes atteintes d'ostéoporose dans le monde. Mais ce chiffre grimpe rapidement avec l'augmentation de l'espérance de vie et on peut s'attendre à une hausse de 42% du nombre de cas en 2050. L'ostéoporose, qui se caractérise par une fragilité osseuse, est responsable de fractures de la hanche et de vertèbres, avec un impact socio-économique énorme et ce, malgré des traitements performants. C'est donc bien en matière de prévention que les efforts doivent se concentrer.

La prévention de l'ostéoporose passe par le calcium et la vitamine D

Dans ce domaine, la prévention des chutes est essentielle, mais en amont, il est indispensable de promouvoir des apports suffisants en vitamine D et en calcium. Même si avec l'âge, les apports calciques tendent à diminuer, ils sont assez facilement atteints et les bienfaits de ce minéral sont bien connus pour contribuer à l'élaboration et au maintien de la densité osseuse. En revanche, le rôle de la vitamine D est moins connu, ainsi que la façon d'obtenir des apports suffisants. Il faut tout d'abord retenir que la vitamine D est indispensable à l'absorption du calcium et à la qualité osseuse et qu'elle est apportée par certains aliments, mais surtout fabriquée par l'organisme lui-même lors des expositions (brèves) au soleil. Or passée la ménopause, une grande majorité de femmes est carencée en vitamine D.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mercredi 10 Mai 2006 : 02h00
Source : Fardellone P., Rev. Rhum., 1995 ; Afssaps, traitements médicamenteux de l'ostéoporose postménopausique, 2004.
A lire aussi
Ostéoporose : qui doit passer une ostéodensitométrie ? Publié le 10/03/2008 - 00h00

Toutes les femmes ménopausées ne sont pas obligées de passer une ostéodensitométrie. En revanche, certaines sont clairement plus à risque que d'autres de souffrir d'une ostéoporose. Dans la mesure où l'on dispose de médicaments préventifs efficaces, mieux vaut prévenir que guérir…

7 conseils anti-ostéoporose Publié le 05/11/2010 - 13h25

On enregistre chaque année quelque 250.000 fractures osseuses liées à l'ostéoporose. Certes, il existe aujourd’hui des traitements très efficaces, mais le respect de certaines règles alimentaires et d’hygiène de vie est essentiel. L’avantage est que ces règles sont simples et...

Vous manquez sûrement de vitamine D ! Publié le 22/02/2010 - 00h00

Le saviez-vous ? La vitamine D est indispensable pour prévenir les cancers, les maladies cardiovasculaires, l'ostéoporose, la sclérose en plaques, le diabète de type 1, etc. Or 70% des Francais manquent de vitamine D. Pour modifier cette situation inquiétante, une quarantaine de médecins et...

Plus d'articles