• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    2 avis
  • Commentaires (0)

Médicaments : ils passent aussi par le recyclage !

Médicaments : ils passent aussi par le recyclage !

Les médicaments ne soignent pas l'environnement...

Ils sont fabriqués à partir de produits chimiques dangereux pour la nature. Les médicaments viennent polluer les sols quand ils atterrissent dans une décharge publique. Ils ont également un impact sur la pollution des eaux qu'il est bien difficile de contrôler. La présence de substances médicamenteuses dans les urines se retrouve dans le traitement des eaux usées. Hormones provenant des contraceptifs, traces d'opiacés, d'anti-inflammatoires... les rivières regorgent de sources de contamination de la flore et de la faune. Les poissons sont les premiers touchés par cette pollution, provoquant des mutations génétiques sous l'influence des hormones issues des contraceptifs. les effets toxiques sur l'homme ont encore du mal à être évalués.

Ayez le réflexe Cyclamed 

Le Conseil national de l'ordre des pharmaciens a fédéré le dispositif Cyclamed pour offrir aux particuliers la possibilité de ramener leurs médicaments, périmés ou non, dans les officines. Un geste simple qui doit devenir un réflexe pour agir sur la protection de l'environnement ! Des négociations entre tous les protagonistes de la chaîne du médicament ont abouti à une répartition équitable du dispositif Cyclamed. Les pharmaciens sont chargés de récolter les médicaments qui sont ensuite récupérés par les grossistes répartiteurs. Les médicaments finissent par être incinérés, non sans vérifier qu'ils ne contiennent pas de produits radioactifs néfastes pour l'atmosphère.  

Mis à jour par Louise Castillon le 21/10/2010
Créé initialement par le 17/11/2008
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : côté santé, novembre 2008.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 
En partenariat avec le magazine Côté Santé

Coté Santé

 

Cet article est extrait du magazine Côté Santé.

 

Consultez le sommaire du magazine en vente actuellement en cliquant ici