Les lombalgies : ménagez votre colonne vertébrale

Les lombalgies : ménagez votre colonne vertébrale

Publié par Dr Sylvie Coulomb le Mardi 13 Août 2002 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 20 Novembre 2015 : 17h38
Qui n'a pas eu mal au dos ? La lombalgie, ou mal de dos, est très fréquente puisqu'on estime qu'elle touche environ 70% des adultes de tous âges. Lorsqu'elle survient brutalement, après un effort de soulèvement par exemple, on parle de lombalgie aiguë. Dans la très grande majorité des cas, celle-ci guérit facilement, grâce aux médicaments et un peu de repos. Le problème est surtout d'éviter les récidives, qui, en plus d'être douloureuses, risquent d'entraîner à la longue des lombalgies chroniques, gênantes dans la vie quotidienne et aussi dans la vie professionnelle. L'objectif est donc d'acquérir de bonnes habitudes qui permettent de préserver la colonne vertébrale.

Quelles sont les causes des lombalgies ?

Avec l'âge, les disques intervertébraux s'usent naturellement, surtout dans le bas du dos, là où les mouvements de la colonne sont plus importants. Etant constitués de fibres, celles-ci peuvent se "déchirer" si elles sont soumises à une tension trop importante. Il est important que vous sachiez que les lombalgies sont le plus souvent bénignes. N'hésitez pas cependant à consulter votre médecin, qui confirmera le diagnostic et en déterminera la cause.

Les examens complémentaires ne sont pas utiles, sauf...

Dans la plupart des cas, il suffira à votre médecin de vous interroger sur les circonstances d'apparition de la douleur, sur sa localisation et de vous examiner pour faire le diagnostic de lombalgie aiguë. La radiographie n'est alors pas utile, surtout s'il s'agit d'un premier épisode. En cas de doute, ou si la lombalgie persiste plus de deux semaines malgré le traitement, ou en cas de récidive, votre médecin peut vous conseiller de faire une radiographie du rachis lombaire : c'est une radiographie de la partie lombaire de la colonne vertébrale, destinée à visualiser l'état de vos vertèbres et des disques intervertébraux. On constate cependant souvent que les images radiologiques ne reflètent pas l'intensité de la douleur. Dans bon nombre de cas, elles sont d'ailleurs tout à fait normales. De plus, une simple arthrose lombaire ne suffit pas à expliquer la survenue d'une lombalgie. Quant aux autres moyens d'imagerie moderne, comme le scanner par exemple, ils ne sont pas indiqués dans une lombalgie commune dans la mesure où l'examen clinique suffit au diagnostic ; ils ne seront envisagés que si les symptômes résistent à un traitement de plusieurs semaines et toujours après une radiographie standard classique.

Publié par Dr Sylvie Coulomb le Mardi 13 Août 2002 : 02h00
Mis à jour le Vendredi 20 Novembre 2015 : 17h38
Source : - Conférence de consensus. Prise en charge kinésithérapique du lombalgique. ANAES, 1998 - Le mal de dos : conseils pratiques. P. Lucas, J.S. Le Quintrec, J.M. Chennevelle. Doin. Les dossiers de l'AP-HP - Le mal de dos. J.Y. Maigne. PUF
A lire aussi
Lombalgies Publié le 19/02/2003 - 00h00

La lombalgie correspond à une douleur de la région lombaire dans la partie basse du dos.Elle est dite « commune » lorsqu’elle n’a pas de cause inflammatoire, traumatique, tumorale ou infectieuse (90% des cas de lombalgie).6 millions de Français consultent chaque année pour lombalgie....

Lumbago et douleur lombairePublié le 26/04/2002 - 00h00

Le lumbago est une douleur touchant le segment lombaire de la colonne vertébrale, c'est-à-dire sa partie basse.

Mal de dos, ce qui marche vraiment !Publié le 15/04/2011 - 07h58

Sciatiques, lombalgies, lumbagos, torticolis, dorsalgies…, les maux de dos ont de multiples causes. En fonction de la douleur et de sa localisation, certaines thérapies sont plus efficaces que d’autres. Comment s’y retrouver ? Suivez le guide…

Plus d'articles