Lait : intolérance ou allergie ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Novembre 2008 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 26 Septembre 2013 : 13h34
Douleurs abdominales, diarrhées et ballonnements sont des symptômes communs à l'allergie aux protéines de lait de vache et à l'intolérance au lactose. seule la première de ces réactions d'hypersensibilité est due à un mécanisme immunologique. comment faire la différence entre intolérance et allergie alimentaire ?
PUB

L'intolérance au lactose, c'est quoi ?

L'intolérance au lactose est une incapacité à digérer le lactose qui est due à l'absence ou à une quantité insuffisante d'enzymes digestives spécifiques : les lactases.

Il faut savoir que le lactose est un sucre que l'on trouve exclusivement dans le lait des mammifères. C'est ainsi que les lactases sont présentes chez les nouveau-nés de sorte qu'ils digèrent correctement leur premier aliment, le lait maternel. Ensuite, à mesure que le lait est remplacé par d'autres aliments, l'activité des lactases diminue. Sauf que chez les humains, la consommation de produits laitiers perdure, ce qui a pour effet de maintenir les lactases et ainsi la capacité à digérer le lait jusqu'à l'âge adulte et toute la vie.

Inversement, lorsque l'activité des lactases est insuffisante, la digestion du lactose se fait mal, ce sucre s'accumule dans l'intestin, ce qui stimule la flore intestinale et déclenche des symptômes : diarrhées, acidité, ballonnements, douleurs abdominales. Le diagnostic d'intolérance au lactose utilise le test de l'hydrogène expiré : on recueille l'air expiré avant et après l'ingestion d'une dose de lactose.

En cas d'intolérance, cet air expiré contient beaucoup d'hydrogène en raison de la fermentation du lactose par les bactéries dans le côlon. Un test de provocation orale (reproduction des symptômes par ingestion d'une dose de lactose) permet de confirmer le diagnostic.

PUB

Que faire en cas d'intolérance au lactose ?

Il est nécessaire de diminuer et de fractionner les prises de lactose.

La suppression totale des produits laitiers n'est généralement pas recommandée. On recommande également de privilégier le lait entier par rapport au lait écrémé, car la vidange gastrique se fait plus lentement. Pour la même raison, il est préférable de consommer du lait en même temps que des fibres alimentaires.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 17 Novembre 2008 : 01h00
Mis à jour le Jeudi 26 Septembre 2013 : 13h34
Source : Institut français pour la nutrition (ifn), n°2, octobre 2008, mise au point du Dr Christophe Dupont (hôpital Saint-Vincent de Paul, Paris).
A lire aussi
Comment vivre l'intolérance au lactose ?Publié le 10/12/2010 - 09h54

Loin d'être rare, l'intolérance au lactose provoque des symptômes pour le moins désagréables : maux de ventre, diarrhées, etc. Que faire si vous ne supportez pas le lactose ? Que pouvez-vous manger ? Faut-il bannir les produits laitiers ?

Intolérance au lactosePublié le 06/09/2001 - 00h00

Malgré ses multiples vertus, le lait peut causer des ennuis de santé aux personnes qui souffrent d'intolérance au lactose.Normalement, le lactose, un disaccharide, doit être scindé en deux molécules, le glucose et le galactose, avant d'être absorbé. Cette digestion se fait grâce à la...

Je ballonne, est-ce le lactose ?Publié le 13/05/2011 - 09h18

On a, hélas, des tas de raisons pour ballonner, gargouiller, flatuler, émettre des gaz et des rots, avoir des crampes, autrement dit avoir les intestins en bataille. Souvent ou quelques fois. L'une d'elles est l'intolérance au lactose. Décryptage.

Plus d'articles