J'ai oublié ma pilule, que faire ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 22 Juin 2009 : 02h00
Mis à jour le Mardi 20 Septembre 2016 : 16h25
-A +A
Comment gérer un oubli de pilule ? Quelles sont les règles de base ? Existe-t-il des périodes plus à risque de grossesse que d'autres ? Quand prendre la pilule du lendemain ou contraception d'urgence ?

Les contraintes de la pilule contraceptive

En France 220 000 IVG (interruptions volontaires de grossesse) sont pratiquées chaque année et 7 grossesses non désirées sur 10 concernent des femmes qui suivent pourtant une méthode contraceptive. Ce constat souligne bien la nécessité d'informer encore et encore sur les risques de grossesse et sur la façon de réagir en cas d'oubli de pilule.

La pilule est un des moyens de contraception les plus efficaces. Seulement voilà, une femme sur cinq oublie de prendre sa pilule au moins une fois par mois. Or un seul oubli peut suffire à mettre en route une grossesse (précisément lorsque l’oubli a lieu pendant les 7 premiers jours) ou les 7 derniers jours (car l’arrêt de 7 ou 4 jours selon les marques) va fragiliser la situation si on n’enchaine pas une nouvelle plaquette sans s’arrêter).

La première chose à avoir bien en tête est que la pilule se prend à heure fixe. Trouvez le moment qui vous convient le mieux afin de ne jamais oublier. Si nécessaire, programmez votre réveil ou faites sonner votre téléphone portable.

Ensuite, tout dépend si vous prenez une pilule progestative (ou microprogestative) ou estroprogestative (elle contient de la progestérone et de l'estrogène).

En cas d'oubli d'une pilule estroprogestative

Un oubli est considéré comme tel dès 12 heures de retard (en France car ailleurs c'est 24 heures).

Il faut bien comprendre que la pilule protège dès une durée de 7 jours sous pilule. Ce qui signifie que les périodes les plus à risque de grossesse en cas d'oubli sont la première semaine (semaine de reprise après 7 jours d'arrêt) et la troisième semaine (semaine qui sera suivie d'un arrêt de 7 jours). En conséquence :

Si l'oubli se produit pendant la première semaine de la plaquette, prenez immédiatement la ou les pilules oubliées. Si vous avez eu un rapport sexuel dans les 5 jours précédant l'oubli, vous devez, en plus, prendre le plus rapidement possible la pilule du lendemain.

Ensuite, il faudra 7 jours sous pilule pour être à nouveau protégée. En cas de rapports sexuels dans les 7 jours qui suivent l'oubli, il est donc nécessaire d'utiliser un préservatif.

Si l'oubli a lieu durant la deuxième semaine, il n'y a pas de risque de grossesse. Il suffit de prendre la pilule oubliée et de reprendre la suivante à l'heure prévue.

Si l'oubli intervient pendant la 3e semaine de la plaquette, prenez immédiatement la ou les pilules oubliées puis finissez votre plaquette normalement (dans le cas d'une plaquette de 21 comprimés). Ensuite, enchaînez la plaquette suivante sans faire d'interruption.

Attention, s'il s'agit d'une plaquette de 28 comprimés (21 à 24 actifs + 4 à 7 comprimés inactifs de couleur différente), jetez les comprimés inactifs et recommencez une nouvelle plaquette.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 22 Juin 2009 : 02h00
Mis à jour le Mardi 20 Septembre 2016 : 16h25
Source : Les Français et la contraception, INPES, 2 mars 2007 ; Martin Winckler, " Contraceptions mode d'emploi ", Editions J'ai Lu.
A lire aussi
Le surpoids diminue l'efficacité de la pilule Publié le 14/08/2006 - 00h00

Jusqu'où va la fiabilité de la pilule contraceptive ? Si l'efficacité théorique de la pilule contraceptive est excellente, elle l'est beaucoup moins dans la réalité. Les oublis, très fréquents, y sont pour beaucoup mais d'autres facteurs interfèrent comme par exemple l'excès de poids.

Zoom sur la contraception hormonale Publié le 27/05/2011 - 08h06

Délivrées sous forme de pilules, patch, anneau ou stérilet, les hormones sont utilisées pour la contraception. Estrogènes et/ou progestérone bloquent l’ovulation et modifient les muqueuses, empêchant les spermatozoïdes d’atteindre leur but et rendant la nidation impossible. A vous...

Stérilet : des avantages trop peu connus Publié le 16/06/2004 - 00h00

En matière de contraception, la méthode idéale n'existe pas. C'est pourquoi choisir en connaissance de cause est indispensable. Cette mise au point sur le stérilet peut vous aider à voir peut-être les choses différemment.

Plus d'articles