• rating
    • rating
    • rating
    • rating
    • rating
    0 avis
  • Commentaires (0)

Un incendie domestique toutes les 2 minutes

Un incendie domestique toutes les 2 minutesEn France, un incendie domestique se déclare toutes les 2 minutes. Chaque année, ils font près de 500 morts et 10.000 victimes susceptibles de garder à vie de graves séquelles physiques, respiratoires, traumatiques et psychologiques. Parce qu'une grande partie de ces incendies sont évitables, une campagne de grande envergure a été engagée par toutes les parties prenantes*.

Le message de cette campagne de prévention des risques d'incendie domestique est simple.Il détaille les risques, les moyens de prévention et les bons comportements à adopter face à un incendie.

L'incendie est fréquent. Il est toxique et plus meurtrier la nuit quand les victimes sont intoxiquées durant leur sommeil : cinq minutes d'exposition aux fumées toxiques suffisent pour avoir un handicap à vie (asthme chronique, insuffisance rénale, hépatique, cardiaque et respiratoire). Il est très chaud : en cinq minutes, la température peut atteindre 600° dans un espace clos ou 1.200° dans une cage d'escalier. Il est rapide : si un verre d'eau peut suffire pour l'éteindre durant la première minute, il faut un seau dès la 2e minute et une citerne après trois minutes.Il est dévastateur par le nombre de victimes, et enfin, il est aveuglant, ce qui rend l'orientation difficile pour fuir, tandis que les flammes et les fumées provoquent une attitude de panique qui engendre de mauvais réflexes.

Côté prévention

  • Surveiller et entretenir les installations et appareils électriques (en particulier dans la cuisine), responsables d'un incendie sur quatre.
  • Vérifier le tuyau de gaz tous les ans.
  • Surveiller les installations de chauffage (cheminées, ramonage).
  • Ne pas stocker de combustibles ou de produits inflammables, et surtout pas à proximité d'une source de chaleur.
  • Ne jamais fumer au lit et toujours éteindre complètement les cigarettes.
  • Ne pas utiliser d'alcool ou d'essence pour allumer la cheminée ou le barbecue.
  • S'équiper en détecteurs et extincteurs (moins d'1% des foyers français sont équipés en détecteurs et avertisseurs de fumée, lesquels permettraient d'éviter la majorité des incendies, contre plus de 90% au Canada, en Norvège et aux Etats-Unis).

En cas d'incendie déclaré

  • Appeler immédiatement les pompiers (le 18), en pensant à utiliser le téléphone portable en cas de coupure d'électricité.
  • Ne pas braver la fumée.
  • Ne pas prendre l'ascenseur.
  • Ne pas se jeter par la fenêtre.
  • Si l'incendie est à l'étage du dessous ou sur le palier, fermer les portes et les arroser pour les humidifier.
  • En cas de fumée dans la pièce, se baisser vers le sol et se couvrir le nez et la bouche avec un linge humide.

* Les pouvoirs publics, les ministères (Economie, Intérieur, Santé, Emploi, Logement), l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), l'Assurance maladie, les Sapeurs-pompiers, l'Institut de veille sanitaire, des organismes de préventions, l'Association des brûlés de France et les fabricants de matériels.

Article publié par Isabelle Eustache le 10/11/2004
Cet article n'a pas fait l'objet de révision depuis cette date. Il figure dans le planning de mises à jour de la rédaction.

Sources : Communiqué de l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (INPES), " Risque d'incendie : à la maison, un réflexe de plus, c'est un risque en moins ", 19 octobre 2004.

Trouvez-vous cet article intéressant ?
 

en savoir plus