Herpès génital : les idées fausses ont la vie dure

Herpès génital : les idées fausses ont la vie dure

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Lundi 25 Avril 2016 : 12h27
Mis à jour le Mercredi 18 Mai 2016 : 11h08
-A +A

Près de deux Français sur trois ont des idées erronées sur les modes de transmission de l’herpès génital. Une enquête pointe le manque de connaissances sur cette infection virale, sexuellement transmise. 

L’herpès labial peut contaminer les parties génitales

Le virus Herpes Simplex virus de type 2 (HSV2) est en cause dans 60 à 80% des cas d’herpès génital, le reste étant dû à Herpes Simplex virus de type 1 (HSV1).

Aujourd’hui, environ 20% des herpès génitaux sont dus à HSV1, alors que pendant longtemps on a considéré que HSV1 se cantonnait à la région buccale. Ça n’est plus le cas et c’est probablement dû à la plus grande fréquence des rapports bucco-génitaux depuis le début des années 80.

Conclusion : une personne souffrant d’herpès buccal est susceptible de transmettre l'herpes au niveau de la sphère génitale en cas de rapport oro-génital. Inversement, il a été rapporté des cas d'herpès labial à HSV2 après un contact entre la bouche et des parties génitales.

Seul le contact humain peut contaminer

Très fragile hors du corps humain (il ne survit qu’une à deux heures), les Herpes Simplex virus de type 2 ou 1 ne risquent pas de s’attraper à la piscine, sur le siège des toilettes ou même par échange de serviettes de toilette ou de savon. Néanmoins, il est déconseillé de partager le linge de toilette en cas de lésion herpétique évolutive. L’herpès n’a absolument rien à voir avec un manque d’hygiène, en revanche celle-ci doit être irréprochable en cas de poussée herpétique (se laver les mains au savon après avoir touché les lésions, éviter d’appliquer de la salive sur les lentilles de contact etc.).

Dr Bruno Halioua : « Il est absolument déconseillé de gratter les lésions d’herpès. Outre ralentir le processus de cicatrisation, cela pourrait avoir pour conséquences d’infecter d’autres parties du corps (visage, yeux). Porter des vêtements serrés est aussi déconseillé, cela favorise l’humidité et la macération et ralentit la cicatrisation ».

Pour en savoir plus : DERMATO-INFO, le site grand public de la Société française de dermatologie : http://dermato-info.fr/

Publié par Hélène Joubert, journaliste scientifique le Lundi 25 Avril 2016 : 12h27
Mis à jour le Mercredi 18 Mai 2016 : 11h08
Source : (1) Enquête HARRIS en 2013 auprès d'un échantillon de 1008 (491 hommes et 517 femmes), représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus/Etude financée HRA Pharma France ; (2) Halioua B et coll. : Importance des idées fausses sur le mode de transmission de l’herpès génital en France. Journées Dermatologiques de Paris : 8-12 décembre 2015 ; (3) Conférence de consensus HAS Prise en charge de l’herpès cutanéo-muqueux chez le sujet immunocompétent (2001)
D’après une interview du Dr Bruno Halioua, dermatologue, Service de Dermatologie Institut Alfred Fournier (Paris) suite à sa présentation aux Journées Dermatologiques de Paris : 8-12 décembre 2015
A lire aussi
L'herpès, un virus extrêmement contagieux ! Publié le 12/12/2005 - 00h00

Le bouton de fièvre, l'herpès génital ou oculaire, sont des affections très contagieuses et donc facilement transmissibles. Encore aujourd'hui, peu de Français le savent. Pourtant, un tiers des adultes sont touchés par le virus de l'herpès, soit plus de trois personnes sur dix…

Herpès vaginal : réponses à vos messages de forums Publié le 28/05/2007 - 00h00

L'herpès vaginal est une infection virale qui inquiète beaucoup, de par ses symptômes, ses poussées récurrentes, mais aussi du fait de son extrême contagiosité. Réponses à quelques-unes de vos questions en matière de risque de transmission et de précaution à prendre au sein d'un couple.

Herpès génital : des symptômes à reconnaître Publié le 31/07/2006 - 00h00

Dû à un virus sexuellement transmissible extrêmement contagieux, l'herpès génital touche près de 20% des adultes. Reconnaître les symptômes permet de bénéficier rapidement d'un traitement efficace et de limiter la transmission du virus de l'herpès génital.

Plus d'articles