Glaucome : quel traitement ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 23 Avril 2007 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 23 Septembre 2015 : 16h02
-A +A

Le glaucome est une maladie de l'œil qui finit par provoquer des lésions du nerf optique irréparables. Il est donc indispensable de dépister cette maladie le plus tôt possible. Les traitements existent. S'ils ne permettent pas de réparer les atteintes, ils sont en revanche capables de stopper l'évolution du glaucome.

Le glaucome est le plus souvent lié à une augmentation de la pression oculaire par excès d'humeur aqueuse (liquide contenu dans l'œil entre la cornée et le cristallin). C'est cette hypertension à l'intérieur de l'œil qui peut provoquer une compression du nerf optique et endommager les fibres nerveuses qui le composent. La perception visuelle est alors altérée et le champ visuel se rétrécit.

Dépistage du glaucome dès 45 ans !

Le dépistage du glaucome repose sur un contrôle régulier de la vision, tous les deux ans, à partir de 45 ans ou 40 ans en cas d'antécédent familial. Seul l'ophtalmologue peut réaliser ce type de dépistage, préciser le type de glaucome et le traitement.

Les traitements du glaucome

Trois types de traitements sont disponibles : les collyres, les lasers et la chirurgie.

Les collyres

Selon leur composition, ils permettent de diminuer la quantité d'humeur aqueuse produite ou d'augmenter son évacuation. Ils s'administrent directement dans l'œil, une ou plusieurs fois par jour, à heures régulières. Le traitement est contraignant car un oubli ou un décalage d'heures dans la prise d'un collyre peut avoir des conséquences importantes sur l'état de santé en général, comme une accélération du pouls cardiaque par exemple. Les collyres peuvent aussi entraîner des effets secondaires, locaux comme une rougeur des yeux ou généraux comme de l'asthme ou des maladies cardiovasculaires.

Les lasers

Il existe plusieurs sortes de lasers, permettant, là encore, de diminuer la production d'humeur aqueuse ou de faciliter son évacuation. Par exemple, certains découpent les tissus pour ouvrir un petit passage à l'humeur aqueuse en excès, d'autres enlèvent précisément une partie du trabéculum, le filtre naturel qui permet normalement d'assurer une pression intraoculaire adéquate. D'autres enfin brûlent les tissus responsables de la production de l'humeur aqueuse. Il faut savoir que l'intervention n'est pas forcément définitive. Un nouveau traitement laser est parfois requis.

La chirurgie

Cette opération se pratique en dernier recours, lorsque les collyres ou le laser n'ont pas donné de résultats satisfaisants. Elle vise à faciliter le drainage de l'humeur aqueuse en réalisant un trou dans l'iris.

Tous ses traitements nécessitent une surveillance ophtalmologique régulière. Aucun ne permet de recouvrer les atteintes visuelles, mais ils empêchent l'évolution la maladie.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 23 Avril 2007 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 23 Septembre 2015 : 16h02
Source : Société française du glaucome, http://www.leglaucome.fr.
A lire aussi
Glaucome : quels sont les signes ? Publié le 17/02/2012 - 11h13

Le glaucome est une maladie oculaire qui, en raison de l’absence de symptômes annonciateurs, doit être dépistée chez l’ophtalmologiste à partir de 45 ans, voire avant en cas de prédisposition familiale. Le point sur le dépistage du glaucome et son traitement.

Le glaucome chronique à angle ouvert Publié le 10/12/2001 - 00h00

Un glaucome est une maladie caractérisée par la destruction progressive du nerf optique et du champ visuel, souvent due à une tension oculaire trop élevée....

Vision : dépistage du glaucome dès 45 ans ! Publié le 10/05/2006 - 00h00

Pourquoi se faire dépister alors qu'on ne perçoit aucune douleur ni gêne visuelle ? Parce que le glaucome est une maladie grave qui altère très progressivement la vision. Il passe longtemps inaperçu et lorsqu'il se manifeste par un rétrécissement du champ visuel, il est déjà trop tard.

Glaucome : faites-vous diagnostiquer le plus tôt possible Publié le 09/10/2006 - 00h00

Le glaucome est une maladie insidieuse qui évolue de façon indolore et qui au début ne diminue pas l'acuité visuelle. Dépistée trop tard, elle mène à la cécité. Le glaucome doit donc être diagnostiqué par un ophtalmologue lors de contrôles réguliers et systématiques de la vue.

Plus d'articles