Le glaucome : ouvrons les yeux avant qu'il ne soit trop tard

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 17 Mai 2005 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 23 Septembre 2015 : 16h52

Cette maladie méconnue qui peut mener à la cécité, est sous diagnostiquée. Indolore, elle s'installe insidieusement. En France, près de 700.000 patients sont traités. Mais on estime à 400.000 le nombre de Français qui ignorent souffrir d'un glaucome. Et avec le vieillissement de la population, cette affection devrait aller en grandissant…

Se faire dépister pour retarder ou stopper un glaucome

Plus de 67 millions de personnes dans le monde sont touchées par le glaucome. Et cette maladie représente 12,3% des cécités. On estime que 1 à 2% de la population âgées de plus de 40 ans serait touchée par cette affection. Malgré cette fréquence et ses conséquences, le glaucome reste une maladie méconnue.

Il est essentiel de dépister cette maladie, car, à défaut de la guérir, il est possible de freiner son évolution. A l'opposé, si elle n'est pas prise en charge à temps, elle peut mener à la cécité. Le glaucome est lié à une élévation de la pression oculaire, qui peut entraîner une dégradation du nerf optique et donc une altération progressive de la vision. La particularité de cette maladie est qu'il n'existe aucun signe, aucun symptôme témoignant de sa présence et indiquant son évolution. Ainsi, en l'absence de dépistage, un jour, le champ visuel se rétrécit, et c'est déjà trop tard !

En revanche, pour contrer ce tableau très sombre, nous disposons de tests simples, rapides et indolores, permettant de déceler le glaucome, d'instaurer un traitement et de retarder, voire d'arrêter totalement sa progression.

Le dépistage du glaucome

Consulter un ophtalmologue tous les deux ans à partir de l'âge de 45 ans ou dès 40 ans en cas d'antécédent familial.

Traiter un glaucome

Le traitement vise avant tout à faire baisser la tension oculaire à l'aide de collyres, parfois à améliorer la circulation sanguine rétinienne et papillaire à l'aide de médicaments vasodilatateurs. Il est alors essentiel de bien suivre son traitement, lequel est instauré à vie. S'il se révèle insuffisant, on peut rétablir l'écoulement de l'humeur aqueuse par la chirurgie ou le laser.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 17 Mai 2005 : 02h00
Mis à jour le Mercredi 23 Septembre 2015 : 16h52
Source : Communiqué du Comité de lutte contre le glaucome (CLG),avril 2005.
A lire aussi
Vision : dépistage du glaucome dès 45 ans !Publié le 10/05/2006 - 00h00

Pourquoi se faire dépister alors qu'on ne perçoit aucune douleur ni gêne visuelle ? Parce que le glaucome est une maladie grave qui altère très progressivement la vision. Il passe longtemps inaperçu et lorsqu'il se manifeste par un rétrécissement du champ visuel, il est déjà trop tard.

Suis-je à risque de glaucome ?Publié le 21/01/2013 - 09h53

Le glaucome est dû à une augmentation de la pression à l’intérieur de l’œil, entraînant une destruction progressive des fibres du nerf optique, pouvant mener à la cécité. Faites-vous partie des personnes à risque de développer cette maladie silencieuse qui impose un dépistage...

Plus d'articles