Gastroentérite : quels sont les aliments à éviter et ceux à privilégier ?

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 07 Janvier 2011 : 12h12
Mis à jour le Lundi 14 Décembre 2015 : 12h30

L’épidémie de gastroentérite a démarré. Au-delà des bons réflexes pour échapper à la gastroentérite, que peut-on faire si malgré tout nous sommes atteints par cette infection du système digestif ? Et surtout que boire en cas de gastroentérite, quels sont les aliments à éviter ou àprivilégier ?

© Istock

Quand la gastroentérite vous tient, buvez de l’eau pour compenser les pertes

Si vous avez l’estomac au bord des lèvres, inutile de vous forcer à manger quoi que ce soit. L’important est de boire de l’eau (ou idéalement une solution de réhydratation) par petites gorgées aussi souvent que possible. En effet, les diarrhées et les vomissements entraînent des pertes hydriques qu’il faut compenser.

Attention, pas de coca ou autre soda. Ces boissons gazeuses très acides sont beaucoup trop agressives pour vos intestins fragilisés par la gastroentérite. Évidemment, pas d’alcool non plus, trop irritant pour le système digestif et inversement déshydratant.

Si l’eau ne passe pas bien, buvez un peu de bouillon, d’eau sucrée ou de tisane. Vous pouvez aussi suçoter une cuillière de miel.

Évitez le café, même si en toutes petites quantités il peut être bénéfique à certains, il est irritant chez d’autres personnes et aggrave la diarrhée.

Automédication en cas de symptômes importants :

En cas de symptômes importants, vous pouvez recourir à l’automédication. Demandez conseil à votre pharmacien !

Lorsque la phase aiguë de la gastroentérite est passée et que vous vous sentez capable de manger quelque chose, faites les bons choix et débutez très progressivement par petites quantités.

Les aliments à éviter en cas de gastroentérite

Il faut éviter les aliments gras et ceux qui sont riches en fibres comme les légumes verts et les fruits frais, à l’exception de la banane (à privilégier bien mûre).

Les aliments à privilégier

Vous pouvez manger de petites quantités de laitages, comme un peu de yaourt ou un petit morceau de fromage à pâte cuite.

Les féculents sont à privilégier, notamment le riz blanc, mais aussi les pâtes.

Tentez le pain blanc ou les céréales sans sucre.

Vous pouvez essayer les carottes cuites.

Carottes et féculents peuvent être accompagnés de petits morceaux de viande maigre ou de poisson bien cuits.

Les compotes (les fruits étant cuits et mixés) sont souvent appréciées. A débuter, là encore, par petites quantités.

Mais si les nausées reviennent, arrêtez de manger et attendez une demi-heure avant votre prochaine tentative.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Vendredi 07 Janvier 2011 : 12h12
Mis à jour le Lundi 14 Décembre 2015 : 12h30
Source : Le Manuel Merck, Editions Larousse.
A lire aussi
Sucre : combien, comment et quand ?Publié le 02/03/2012 - 10h48

Le sucre, une fois de plus, est mis au pilori nutritionnel, carrément classé comme drogue par certains scientifiques américains. Certes, cet aliment devient dangereux quand il est absorbé en excès mais est-ce une raison pour s'en priver totalement ? Comment gérer sa consommation de sucre ?

Plus de fringales, plus de kilos en tropPublié le 15/04/2011 - 08h22

Ca n'est plus à démontrer.Les fringales qui vous poussent à avaler rapidement n'importe quoi mais le plus souvent quelque chose de sucré, déséquilibrent votre alimentation et vous font prendre des kilos.Comment ne plus en être victime ?

Alimentation en cas de régime : évitez les pièges et idées reçues !Publié le 10/03/2014 - 11h00

Certains aliments sont à tort considérés comme des aliments santé. Inversement, certains ont, également à tort, une mauvaise réputation.En bref, ne vous faites pas avoir, apprenez à déjouer les pièges au risque de ruiner vos efforts pour perdre du poids ou ne pas en prendre…

Plus d'articles