Gastro : l'épidémie s'annonce sévère

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 18 Janvier 2005 : 01h00
-A +A
Comme chaque année en France, et dans tous les pays européens, la gastro-entérite aiguë sévit sous la forme d'une épidémie. Mais cette année, elle se dessine comme l'une des quatre plus importantes épidémies depuis les quinze dernières années. Plus de 550.000 personnes ont déjà consulté leur médecin en raison de cette maladie. Que faut-il savoir sur la gastro et comment s'en prémunir ?

L'Institut national de veille sanitaire (InVS) confirme l'actualité de l'épidémie de gastro-entérite aiguë. Durant la semaine du 27 décembre au 2 janvier 2005, le seuil épidémique a été franchi dans 12 régions, le Languedoc-Roussillon, PACA et Poitou-Charentes étant les régions actuellement les plus touchées. Il est à noter que cette année, l'ampleur de l'épidémie est déjà particulièrement importante en ce début de mois de janvier. Ce qui laisse présager une épidémie de longue durée, avec un pic encore à venir.

Selon le réseau Sentinelles, elles sont responsables chaque année de 1 à 1,5 million de consultations en médecine générale. L'épidémique se déclare habituellement entre décembre et janvier avec le plus souvent un pic au cours des deux premières semaines de janvier. Durant la période hivernale 2002-2003, l'épidémie a duré au total sept semaines : du 9 au 15 décembre, jusqu'à la semaine du 20 au 26 janvier. Douze pour cent des patients étaient des enfants de moins de 5 ans. Cette année, les enfants de moins de 15 ans représentent déjà près de la moitié des personnes touchées.

Un virus qui se propage très facilement

Les gastro-entérites aiguës hivernales sont surtout d'origine virale. Après une période d'incubation variant de 24 à 72 heures, elles se manifestent par une diarrhée pouvant s'accompagner de nausées, vomissements, douleurs abdominales et parfois de fièvre. La durée de la maladie est généralement brève, de l'ordre de quelques jours. La principale complication est la déshydratation aiguë qui survient le plus souvent aux âges extrêmes de la vie (très jeunes enfants et personnes âgées).

La transmission inter humaine est le principal mode de propagation, et la contamination par les mains est très importante. Cependant, outre la transmission de personne à personne, il est à noter que certains virus, en particulier les norovirus, peuvent être transmis par l'ingestion d'aliments, consommés crus ou peu cuits, qui sont soit contaminés à la production par contact avec des eaux souillées par des déjections, soit contaminés secondairement lors de la manipulation par une personne porteuse du virus. Les aliments les plus souvent en cause sont les huîtres. Celles-ci peuvent être à l'origine d'importantes épidémies d'origine alimentaire.

Comment l'éviter ?

En respectant une hygiène simple, mais rigoureuse ! Se laver les mains soigneusement et régulièrement à l'eau et au savon, et particulièrement avant de cuisiner, en sortant des toilettes et après les transports en commun.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Mardi 18 Janvier 2005 : 01h00
Source : Données de l'InVS, " Epidémie hivernale de gastro-entérites aiguës en France, le point sur la situation épidémiologique au 5 janvier 2005 ", www.invs.sante.fr.
A lire aussi
Bébé a la gastro : comment réagir ? Publié le 02/12/2012 - 23h00

Automne et hiver se conjuguent avec… gastro.Souvent sans gravité chez l’adulte, la gastro peut évoluer de manière inquiétante chez le bébé et provoquer une déshydratation qui le conduira à l'hôpital. Quels sont les symptômes et les bons réflexes à adopter en cas de gastro-entérite...

Gastro-entérite : La prévention tous azimuts Publié le 03/12/2015 - 13h21

Prévenir la gastro-entérite, c’est avant tout dans l’optique d’éviter les cas sévères entraînant une déshydratation grave chez le nourrisson. Le grand enfant ou l’adulte n’en subissent pour leur part que quelques "désagréments" comme la diarrhée ou les douleurs abdominales. Parmi...

Plus d'articles