Faut-il devenir végétarien ?

Faut-il devenir végétarien ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 15 Octobre 2012 : 09h04
Mis à jour le Lundi 26 Septembre 2016 : 10h15

L'élevage des animaux pollue la planète et consomme beaucoup trop d'eau, les poissons disparaissent des mers, la viande est nocive pour la santé, accusée de favoriser certains cancers et autres maladies. Faut-il devenir végétarien pour sauver la planète et mourir en bonne santé ?

© Istock

Les régimes végétariens

Le régime végétarien proprement dit exclut la consommation de toute chair animale, donc celle des viandes, des poissons, des coquillages et des crustacés. Les œufs et les produits laitiers sont admis.

Les céréales (blé, riz, maïs, orge, seigle, épeautre, avoine, millet), le quinoa, le soja (graines et tofu), les légumes secs (pois cassés, pois chiches, lentilles, fèves, haricots), les algues (tout cela apportant des protéines végétales), les légumes et les fruits (frais et secs) sont prioritaires.

Mais des variantes existent :

  • le lacto-végétarisme (pas d'œufs mais des produits laitiers)
  • et l'ovo-végétarisme (le contraire : pas de produits laitiers mais des œufs).
  • Quant au pesco-végétarisme (poissons autorisés) et au pollo-végétarisme (volailles admises), ce ne sont pas vraiment des régimes végétariens (même si les produits végétaux s'y trouvent privilégiés) puisque l'on consomme la chair de ces animaux.
  • Dans le végétalisme, maintenant appelé vegan, tous les produits d'origine animale, graisses comprises (beurre, crème, saindoux, graisses d'oie et de canard) sont systématiquement éliminés. On ne consomme que des produits végétaux.

Régime végétarien et nutrition

Aucun reproche ne peut être adressé à un régime végétarien quand il est bien conduit, ce qui demande quand même une certaine discipline.

Il apporte suffisamment de protéines grâce aux combinaisons des différentes céréales (de façon à avoir tous les acides aminés essentiels) et à la consommation fréquente de soja (tofu et lait) et d'algues.

Bien riche en glucides et en antioxydants, pauvre en acides gras saturés, il est un excellent facteur de protection contre la panoplie des maladies cardiovasculaires, des cancers, des maladies intestinales, etc.

Aucun risque d'avoir une carence en fer pour cause d'absence de viande (c'est l'aliment qui en apporte le plus sous la forme la mieux absorbée) si l'on prend soin de consommer quotidiennement des agrumes dont la vitamine C en favorise l'absorption, de ne pas se gaver de thé qui a l'effet contraire, et d'ajouter souvent des algues dans son alimentation.

Celles-ci pallient en même temps le manque d'iode dû à l'absence des poissons et des coquillages.

Néanmoins, une alimentation végétarienne n'est pas vraiment indiquée chez les enfants et quand on attend un bébé, les risques d'anémie existent alors.

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 15 Octobre 2012 : 09h04
Mis à jour le Lundi 26 Septembre 2016 : 10h15
Source : . http://www.interactioncouncil.org/world-confronts-serious-water-crisis-former-heads-government-and-experts-warn-new-report
. http://www.fao.org/docrep/004/y3557f/y3557f03.htm
. Archives of Internal Medicine, 12 mars 2012
. Red and Processed Meat Consumption and Risk of Incident Coronary Heart Disease, Stroke, and Diabetes Mellitus. A Systematic Review and Meta-Analysis
Renata Micha RD, Sarah K. Wallace BA, Dariush Mozaffarian
. http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/biohaz110407.htm
. http://www.nature.com/nclimate/journal/vaop/ncurrent/full/nclimate1691.html
A lire aussi
VégétarismePublié le 09/07/2001 - 00h00

Le principe de base du végétarisme est l'exclusion de toute chair animale de l'alimentation. Mais, comme en politique, il existe divers "courants" dans le végétarisme. Et aussi différentes raisons de devenir végétarien....

Feu vert pour le néo-végétarisme ?Publié le 18/04/2005 - 00h00

Après avoir réduit les sucres et banni les graisses de nos assiettes, nous freinons dorénavant sur la viande et le poisson, au profit des fruits et légumes. Mais ce régime, quasi végétarien, est-il bénéfique à la santé, et avec lui, tous les végétarismes ?

Alimentation : Soyez écofood !Publié le 10/11/2008 - 00h00

Notre santé dépend de la qualité de nos aliments, mais celle-ci résulte de la qualité des sols, de la pureté de l'eau, du naturel des techniques d'élevage des viandes et des poissons que nous mettons dans notre assiette…

Régime pauvre en selPublié le 12/07/2001 - 00h00

Un régime totalement sans sel ne se justifie qu'en cas de pathologies rénales, hépatiques et cardiaques très précises ou lors d'un traitement au long cours par des corticoïdes. Il doit toujours être prescrit et surveillé par le médecin. Mais il convient aussi de diminuer le sel de son...

Plus d'articles