Faut-il devenir végétarien ?

Faut-il devenir végétarien ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 15 Octobre 2012 : 09h04
Mis à jour le Lundi 26 Septembre 2016 : 10h15

L'élevage des animaux pollue la planète et consomme beaucoup trop d'eau, les poissons disparaissent des mers, la viande est nocive pour la santé, accusée de favoriser certains cancers et autres maladies. Faut-il devenir végétarien pour sauver la planète et mourir en bonne santé ?

Viandes, charcuteries et maladies...

On ne compte plus les abominables reproches faits à la consommation excessive de viandes, surtout de rouges, et de charcuteries, études à l'appui.

La consommation excessive de viandes favorise :

  • les maladies cardiovasculaires et intestinales,
  • certains cancers (celui de l'intestin en particulier),
  • le diabète,
  • l'obésité,
  • etc.

Elle est une source fréquente d'intoxications alimentaires car elle véhicule souvent des staphylocoques et des E.coli. Il lui arrive aussi d'être bourrée d'antibiotiques et - ailleurs qu'en Europe - d'hormones.

La consommation de charcuteries comporte les mêmes risques auxquels s'ajoute l'excès de sel et de nitrites cancérigènes.

Les viandes blanches encourent moins de reproches. Il en est de même pour les volailles, sauf pour les poulets industriels qui peuvent être, quelle que soit la quantité ingérée, à l'origine d'intoxications par le Campylobacter jejuni (qui donne des diarrhées et peut causer des avortements).

Si l'on ajoute à cela les conditions souvent abominables d'élevage et d'abattage des poulets, des veaux et des porcs, il est assez logique d'être dégouté de la viande !

Poissons en voie de disparition...

Côté nutrition, les poissons ont tout bon, sauf pour les gros qui sont chargés de mercure et autres déchets industriels qu'ils ingurgitent dans les mers et les océans.

Mais à force d'être capturées, un grand nombre d'espèces sont maintenant menacées.

Certaines (saumon, dorade, bar) sont élevées, entassées dans des fermes aquacoles : on peut en avoir pitié et décider de ne plus manger de poissons par éthique et pour préserver les ressources naturelles de la planète.

D'autant plus que l'on vient d'observer que les poissons étaient en train de rétrécir, perdant du poids faute de suffisamment d'oxygène dans l'eau à cause du réchauffement climatique !

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Lundi 15 Octobre 2012 : 09h04
Mis à jour le Lundi 26 Septembre 2016 : 10h15
Source : . http://www.interactioncouncil.org/world-confronts-serious-water-crisis-former-heads-government-and-experts-warn-new-report
. http://www.fao.org/docrep/004/y3557f/y3557f03.htm
. Archives of Internal Medicine, 12 mars 2012
. Red and Processed Meat Consumption and Risk of Incident Coronary Heart Disease, Stroke, and Diabetes Mellitus. A Systematic Review and Meta-Analysis
Renata Micha RD, Sarah K. Wallace BA, Dariush Mozaffarian
. http://www.efsa.europa.eu/fr/press/news/biohaz110407.htm
. http://www.nature.com/nclimate/journal/vaop/ncurrent/full/nclimate1691.html
A lire aussi
VégétarismePublié le 09/07/2001 - 00h00

Le principe de base du végétarisme est l'exclusion de toute chair animale de l'alimentation. Mais, comme en politique, il existe divers "courants" dans le végétarisme. Et aussi différentes raisons de devenir végétarien....

Feu vert pour le néo-végétarisme ?Publié le 18/04/2005 - 00h00

Après avoir réduit les sucres et banni les graisses de nos assiettes, nous freinons dorénavant sur la viande et le poisson, au profit des fruits et légumes. Mais ce régime, quasi végétarien, est-il bénéfique à la santé, et avec lui, tous les végétarismes ?

Alimentation : Soyez écofood !Publié le 10/11/2008 - 00h00

Notre santé dépend de la qualité de nos aliments, mais celle-ci résulte de la qualité des sols, de la pureté de l'eau, du naturel des techniques d'élevage des viandes et des poissons que nous mettons dans notre assiette…

Régime pauvre en selPublié le 12/07/2001 - 00h00

Un régime totalement sans sel ne se justifie qu'en cas de pathologies rénales, hépatiques et cardiaques très précises ou lors d'un traitement au long cours par des corticoïdes. Il doit toujours être prescrit et surveillé par le médecin. Mais il convient aussi de diminuer le sel de son...

Plus d'articles