Efficacité de l'hypnose dans la perte de poids

Publié par Dr Dominique Boute, médecin spécialisé en endocrinologie le Lundi 26 Février 2007 : 01h00
-A +A
L'hypnose médicale ericksonienne est une technique permettant au malade de mettre en place des processus de recherche de solutions. À travers des histoires « vécues », le Dr Dominique Boute* nous donne des exemples d'utilisation de l'hypnose dans la perte de poids et son déroulement en pratique.

L'objectif de la première séance est de définir en quoi l'hypnose sera utile à la réussite de la démarche de perte de poids. Il est important de rappeler que ce n'est pas l'hypnose en elle-même qui fait maigrir. Elle permet surtout de mettre en place les éléments nécessaires pour réellement changer.Cette première séance permet aussi de préciser les objectifs, traduits non pas en terme de poids mais en terme de changements, ce qui est beaucoup plus motivant.Elle permet également de retracer « l'histoire » du patient. Ce point est important car l'hypnose peut faire resurgir des émotions passées. Ce premier contact permet également de mettre au point le programme diététique. J'utilise pour cela les bases de menus de www.monregimeperso.fr . Je définis un niveau calorique adapté au niveau d'activité physique et au comportement alimentaire. Cet apport calorique peut ainsi être matérialisé sous forme de menus avec tous les éléments concrets : recettes, listes de courses, photos de portions d'aliments.

La découverte du fonctionnement hypnotique

Cette séance permet de faire une nouvelle expérience, de découvrir de nouvelles ressources et de créer ce que l'on appelle « l'endroit de sécurité » (safe place). Il n'y a pas besoin de s'allonger pour faire de l'hypnose ni de fermer les yeux. Le patient doit simplement trouver une position la plus confortable possible sur une chaise ou sur un fauteuil. L'hypnothérapeute lui demande alors de porter attention aux différentes sensations existant ou apparaissant dans le corps. On peut lui demander ainsi de se concentrer sur la respiration et attendre que celle-ci se modifie ou que toutes autres sensations apparaissent. L'objectif est de permettre au patient en se concentrant sur les sensations du corps de s'extraire progressivement de tout ce qui l'entoure et de réduire ainsi le « poids » du cerveau scientifique, logique, rationnel pour entrer dans un fonctionnement plus émotionnel, plus créatif Une fois que les signes d'état hypnotique apparaissent, on propose au patient d'imaginer un lieu ou une pièce où il se sent bien. Ce lieu ou cette pièce est convenu avec le patient avant la séance. Selon la technique choisie, on peut décrire ce lieu ou le patient peut en faire la description. Ceci permet d'approfondir l'état d'hypnose. En même temps, l'hypnothérapeute ne quitte pas le patient des yeux à la recherche de manifestations idéomotrices que l'on peut voir en hypnose comme une lévitation (élévation spontanée d'une ou des 2 mains), des mouvements des doigts, des paupières Il peut interroger le patient sur ce qu'il ressent sans que ce dernier ne sorte de son état d'hypnose. On peut aussi proposer au patient de retrouver un autre moment de confort similaire.L'objectif de cette première séance est de découvrir que l'hypnose permet de créer du confort. Rien que le fait d'entrer en hypnose peut améliorer des états de tension, de stress et être en soi thérapeutique.

Cela a été le cas pour Mme Y... Jacqueline

Je la vois en consultation pour un problème de poids. En fait, la première chose qu'elle me dit est « j'accompagne ma copine mais vous savez, je n'y crois pas trop. J'ai tellement fait de régime yo-yo que je ne pense plus être capable de maigrir. »En la voyant, mon ressenti était celle d'une « colère rentrée ». Pas que cette dame était agressive ou désagréable, bien au contraire, mais son attitude m'évoquait de la colère. Nous discutons de l'histoire de son poids et de ses multiples régimes Je lui exprime ce que je ressens et elle m'avoue ne plus supporter son entourage, devenir irritable, ne plus avoir envie de sortir et ne plus se supporter. Nous discutons de ses objectifs. Je lui propose une diététique hypocalorique aux environs de 1500 kcal sous forme de menus même si je lui rappelle qu'elle sait parfaitement tout ce qu'il faut faire mais que cela pourra toujours lui donner des idées. Je lui propose enfin de travailler en hypnose pour découvrir un fonctionnement différent.Je la revois un mois après. Elle me dit ne même pas avoir regardé les menus Son poids n'a pas bougé (alors que sa copine a perdu 2 kg).Je lui propose de s'installer confortablement sur le fauteuil pour découvrir le fonctionnement en hypnose. Je lui demande si elle a un endroit où elle se sent bien, un souvenir agréable Elle m'indique la campagne avec ses chevaux. Je lui demande de vérifier si sa position lui paraît confortable et de commencer à porter attention au mouvement de la respiration. Elle conserve les yeux ouverts et fixe un point. Je l'encourage à porter attention à toutes ses sensations et je lui décris toutes les sensations que l'on peut observer en hypnose afin d'aider sa concentration. Assez rapidement sa respiration se calme, ses paupières s'alourdissent ce que j'accentue en lui proposant de laisser toutes ses sensations se développer et ses paupières se ferment. Son corps est totalement immobile, son visage se détend Elle est entrée en hypnose. J'invite alors son inconscient à l'emmener faire une balade à la campagne avec ses chevaux et de laisser son corps s'envahir de toutes ces sensations agréables d'un moment de confort Apparaît une discrète lévitation de la main droite J'utilise cette lévitation pour parler de légèreté, l'invitant à prendre de la hauteur Je lui demande ce qu'elle ressent et elle me confirme que tout va bien Je la laisse profiter de ce moment de calme et de légèreté. Nous terminons la séance. Je la félicite d'être aussi bien entrée en hypnose et elle est surprise de cette découverte. Je lui propose de renouveler ces séances chez elle et de la revoir au bout d'un mois. Au bout d'un mois, je revois Mme Y et la trouve plus souriante, plus détendue. Elle a perdu 4 kg. Je lui demande si elle a refait de l'autohypnose comme je lui avais conseillé et elle me dit "de temps en temps quand j'en ressens le besoin, si je me sens tendue". Elle me dit se sentir plus « cool » comme une bouffée d'air pur.Nous avons continué à travailler en hypnose sur un axe d'image corporelle, de confiance en soi et d'apprentissage. Mme Y a perdu 11 kg depuis 6 mois, passant de 100 à 89 Kg (elle a perdu plus que sa copine).Chez cette patiente, l'hypnose a permis de sortir de ce que l'on appelle l'autohypnose négative, c'est-à-dire une forme d'autosuggestion négative qui finit par s'inscrire dans notre inconscient et empêche toute possibilité de changement. Elle ne pensait pas pouvoir maigrir, sortir de sa colère, de son irritabilité Au cours des séances d'hypnose, nous n'avons pas pointé de facteurs permettant d'expliquer cette « colère » qui semblait plus l'expression d'un mal-être.L'hypnose lui a permis de découvrir qu'elle pouvait « sortir de ses émotions négatives de colère » et qu'elle était capable de générer du confort, de la détente Cet aspect lui a simplement redonné confiance en ce qu'elle était capable de faire et lui a permis de mieux contrôler son alimentation, de perdre du poids ce qui n'a fait que renforcer son estime de soi A aucun moment, nous n'avons évoqué l'alimentation, seulement des émotions. Elle est sortie du cercle vicieux de l'autohypnose négative pour entrer dans le cercle vertueux de la confiance en ses propres capacités.* Le Dr Dominique Boute est médecin nutritionniste, responsable du site www.monregimeperso.fr et pratique l'hypnose au Centre Hypnose et Psychosomatique à Paris (8 Avenue Victor Hugo 75016 Paris). Pour toute information, vous pouvez le retrouver sur son blog : www.corps-et-sante.typepad.fr

Publié par Dr Dominique Boute, médecin spécialisé en endocrinologie le Lundi 26 Février 2007 : 01h00
A lire aussi
Histoire de poids : pour qui je maigris ? Publié le 26/11/2007 - 00h00

Maigrir, c'est changer… La question est parfois : est-on réellement prêt au changement ? Oh oui ! Bien sûr qu'on a envie de perdre du poids, mais en est-il de même pour le corps, autrement dit pour la partie plus involontaire et plus inconsciente de nous-même… Ce n'est pas toujours aussi...

L'hypnose pour se pacifier... Publié le 05/03/2007 - 00h00

L'histoire de cette patiente illustre parfaitement la complexité de notre mémoire nous explique le Dr Dominique Boute*. On pense parfois avoir résolu un problème de façon consciente mais "le coeur a ses raisons…" Je transformerai cette citation en « le corps a ses raisons que la raison n'a...

Prise de poids : quand la nourriture comble un vide... Publié le 24/12/2007 - 00h00

Cette nouvelle histoire de poids est une parfaite illustration de ce qu'une pédiatre psychanalyste américaine, Hilde Brunch, appela dans les années 1950, la « confusion des affects ». Hilde Bruch partait de l'idée que la reconnaissance de nos besoins corporels, et en particulier de notre...

Peut-on maigrir par l'hypnose ? Publié le 03/04/2006 - 00h00

L'hypnose est une technique en pleine expansion, notamment utilisée en France pour la prise en charge des problèmes de poids. L'hypnose fait-elle vraiment maigrir ? Quels sont ses intérêts ? Le Dr Dominique Boute* qui utilise l'hypnose auprès de personnes souhaitant perdre du poids répond à...

Plus d'articles