Crise de foie : le foie n'y est pour rien !

Publié par Dr Sylvie Coulomb le Mardi 24 Décembre 2002 : 01h00
Mis à jour le Mardi 16 Décembre 2014 : 10h55
-A +A
Il nous est tous arrivé de faire un repas trop copieux et trop bien arrosé. La sanction ne s'est pas fait attendre : le lendemain, c'est la " gueule de bois ", toujours très désagréable, mais qui régresse heureusement assez vite. Dans d'autres cas, c'est une migraine qui est en cause, pouvant s'accompagner de troubles digestifs, comme des nausées ou même des vomissements. Cette maladie, chronique, nécessite alors un diagnostic précis et un traitement spécifique. Retenez que, dans tous les cas, ce n'est pas votre foie qui est malade !

Le foie n'y est pour rien dans la crise de foie

Sachez que la « crise de foie » n'existe pas, car le foie n'a rien à voir avec les troubles qui peuvent être ressentis.

Pourtant, qui n'a pas été touché par ce problème ? Différentes causes sont possibles, dont le foie est toujours exclu...

D'ailleurs, le terme de crise de foie n'a aucun équivalent dans d'autres langues et pourtant c'est un syndrome qui ne touche pas que les Français !

Alors, qu'est-ce qu'une crise de foie ?

Nausées, vomissements, maux de ventre, langue chargée, absence d'appétit, vertiges, maux de tête souvent pulsatiles sont autant de signes qui peuvent décrire une « crise de foie ».

En réalité, la crise de foie peut avoir deux causes, très différentes l'une de l'autre :

  • On évoque d'abord une indigestion, aussi connue sous le terme de « gueule de bois » !

    Le diagnostic n'est pas très difficile à faire, lorsqu'elle survient au lendemain d'un bon repas, très copieux, plutôt riche et généralement bien arrosé.

    Elle s'accompagne parfois d'une douleur abdominale localisée au côté droit, ce qui fait peut-être penser à tort à la responsabilité du foie.

    En fait, c'est la vésicule biliaire qui est en cause, car dans ce cas il s'agit de sa contraction brutale qui libère des sels biliaires dans le duodénum, nécessaires à la digestion des graisses.

  • L'autre origine possible est la migraine : il s'agit d'un mal de tête pulsatile, localisé à une seule moitié du crâne.

    Elle peut être associée à des troubles digestifs, notamment des nausées ou des vomissements.

    Cependant, la migraine est une pathologie chronique qui survient en l'absence d'excès alimentaire.

    De plus, elle affecte plus souvent la femme, anxieuse ou stressée. Là encore, le foie n'est évidemment pas responsable ...

Publié par Dr Sylvie Coulomb le Mardi 24 Décembre 2002 : 01h00
Mis à jour le Mardi 16 Décembre 2014 : 10h55
Source : Hépato-gastro-entérologie clinique, Jacques Frexinos, Masson Abrégés.
A lire aussi
Les enfants aussi peuvent avoir la migraine Publié le 26/08/2002 - 00h00

On ne pense pas assez à évoquer la migraine devant un enfant qui a mal à la tête, d'autant plus qu'il existe souvent d'autres signes cliniques pouvant passer au premier plan. Ainsi, face à un enfant qui vomit, qui présente des troubles visuels ou un comportement inhabituel, il faut savoir...

Enfants migraineux Publié le 09/08/2005 - 00h00

La migraine est une maladie fréquente chez l'adulte, qui touche également 5 à 10% des enfants. Mais cette pathologie reste méconnue chez ces derniers. Pourtant, une fois diagnostiquée, elle peut être prise en charge de manière spécifique et on peut limiter le handicap social.

Pourquoi ai-je mal à la tête ? Publié le 04/01/2010 - 00h00

Avoir mal à la tête ne signifie pas forcément que l'on souffre de migraine. Le mal de tête peut avoir bien d'autres origines. Explications sur les causes possibles du mal de tête, appelé aussi céphalées...

Cancer de la vésicule biliaire : quels symptômes ? Publié le 29/09/2014 - 07h31

Le cancer de la vésicule biliaire fait partie des cancers rares. Il a l’inconvénient d’être le plus souvent dépisté tardivement, à un stade avancé. Comment dépister un cancer de la vésicule biliaire ? Y-a-t-il des symptômes évocateurs ?

Plus d'articles