Consignes pour diminuer la pollution à l'intérieur de nos logements

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 13 Octobre 2008 : 02h00
-A +A
La hausse des problèmes d'allergie en témoigne, notre environnement est fortement pollué, tant à l'extérieur qu'à l'intérieur, voire bien plus à l'intérieur qu'à l'extérieur... Pour diminuer notre exposition, deux solutions s'imposent : aérer notre habitat et limiter nos émissions polluantes.

Aérez votre logement

Les polluants émis par l'extérieur (fumées industrielles, chauffage domestique et collectif, trafic routier...) pénètrent dans notre habitat par les fenêtres, les portes, les cheminées, les systèmes de ventilation, etc. La solution n'est pas de se calfeutrer mais inversement d'aérer largement et fréquemment pour renouveler l'air. Notre intérieur émet lui aussi de grandes quantités de polluants provenant de nos activités mais aussi des matériaux, revêtements, mobilier, décoration, animaux, plantes, produits d'entretien, etc. Contre cette auto-pollution, il faut là encore renouveler notre air intérieur.

En pratique : aérez les pièces de votre logement ½ heure par jour, idéalement 15 minutes le matin et 15 minutes le soir. Cette habitude permet un renouvellement suffisant de l'air ambiant et la réduction du taux d'humidité.

Limitez les sources de pollution intérieure

Pas de tabagisme à l'intérieur.Maintenez une température comprise entre 18°C et 20°C et chauffez régulièrement votre logement.Veillez à ce que votre appareil de chauffage fonctionne bien, qu'il soit bien réglé et régulièrement contrôlé. Faites contrôler et entretenir les ventilations, grilles d'aération, VMCMéfiez-vous des chauffages d'appoint : rejet d'humidité, de produits de combustion et risque d'intoxication au monoxyde de carbone (CO). Ils ne doivent fonctionner que ponctuellement et à condition de bien aérer. Evitez les désodorisants et les parfums d'ambiance.Evitez les aérosols, sinon privilégiez les produits " Ecolabels " qui garantissent une faible émission de composés organiques volatils (COV).Limitez l'utilisation des produits d'entretien (produits pour vitres, sprays). Evitez certaines plantes vertes, les aquariums, le sèche-linge ou tout autre objet ou habitude qui augmente le taux d'humidité, favorable au développement des acariens et des moisissures.Les plantes vertes doivent être en nombre limité dans l'habitation et ne pas être placées dans les chambres. Méfiez-vous, certaines plantes sont allergisantes comme le ficus benjamina, le papyrus, le caoutchouc. En cas de moisissures visibles, effectuez les travaux d'étanchéité et d'isolation nécessaires et nettoyez les moisissures à l'eau de javel diluée. Rangez les vêtements dans des armoires fermées.Pas d'animaux domestiques dans les chambres.Lavez régulièrement les peluches et les doudous des enfants. En cas d'achat de mobilier neuf émettant des COV, montez-le puis laissez-le s'aérer dans un local ventilé ou sur une terrasse.Pour les travaux de peinture, choisissez des produits portant un label indiquant le respect de l'environnement. A défaut, privilégiez les peintures à l'eau. Attention tout ce qui est " naturel " n'est pas forcément bon pour la santé. Par exemple, bâtons d'encens, bougies parfumées, brûle-parfums libèrent des COV irritants pour les voies respiratoires. Autre exemple, les revêtements de sol comme les " cocos " et autres fibres végétales utilisent une colle pouvant émettre des COV. Soyez vigilants.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 13 Octobre 2008 : 02h00
Source : Journée Habitat santé, 2 octobre 2008, intervention du Dr Suzanne Déoux, médecin ORL et de Mme Martine Ott, Conseillère médicale en environnement intérieur.
A lire aussi
10 conseils pour réduire la pollution intérieure Publié le 03/07/2015 - 15h16

Nous passons plus de 80% de notre temps à l’intérieur de nos habitations. Or l’air qui règne dans nos logements est 5 à 10 fois plus pollué que l’extérieur. Comment diminuer la pollution intérieure pour mieux respirer et éviter les allergies ?

A chaque pièce de la maison, ses polluants ! Publié le 20/01/2013 - 23h00

Saviez-vous que votre intérieur peut contenir de nombreux polluants nocifs pour votre santé ?Certains gestes simples contre la pollution intérieure peuvent être salutaires, d’autant plus que l’on passe environ 80% de notre temps entre quatre murs.

Bébé : aménagez-lui une chambre saine Publié le 01/03/2010 - 00h00

A la naissance, les bébés sont extrêmement sensibles à tout produit toxique. Il est nécessaire de veiller à ne pas l'exposer inutilement à ces substances toxiques susceptibles d'être présentes dans son environnement, et particulièrement dans sa chambre : mur, peinture, lit, meuble,...

Plus d'articles