Désodorisants d'intérieur : une claque aux bonnes odeurs !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 24 Novembre 2004 : 01h00
L'association UFC-Que Choisir vient de tester 35 désodorisants d'intérieur couramment utilisés par les Français : vaporisateurs, encens, diffuseurs, huiles essentielles, bougies parfumées, etc. Si certains se révèlent moins dangereux que d'autres, tous diffusent dans l'air ambiant des substances chimiques toxiques, au mieux susceptibles de provoquer des allergies, au pire des cancers…
PUB

Un grand nombre des produits testés par l'Association UFC-Que Choisir dégagent des niveaux élevés de substances dangereuses, souvent bien au-delà des seuils recommandés par les organismes de santé publique nationaux ou internationaux.Ces substances ont été classées en quatre catégories : « cancérogène certain » (benzène, formaldéhyde), « cancérogène possible » (toluène, naphtalène), « allergène » (limonène) et « perturbateur endocrinien » (phtalates).

De quoi prendre peur et d'être tenté de débarrasser son logement de tous diffuseurs d'ambiance, bougies parfumées et autre encens, sans oublier la célèbre bombe des WC. Et c'est effectivement ce que conseille l'association. Elle appelle les consommateurs à la vigilance, demande au ministère de la Santé de se saisir de ce dossier en urgence et sollicite la responsabilité des fabricants et revendeurs.

Que Choisir demande de façon très explicite que tous les désodorisants et parfums d'ambiance émettant des substances classées cancérogènes et/ou allergisantes, soient interdits dans les lieux publics et qu'ils portent de façon clairement visible la mention « Peut provoquer le cancer » ou selon les cas « Peut provoquer des allergies ». En outre, il est réclamé la « mise en place d'une réglementation interdisant la mise sur le marché de produits manifestement néfastes pour la santé. »

Lors de ce test, cinq produits ont été purement et simplement affichés au pilori :

  • Cône bleu IBA Sanaga épices marines ;
  • Diffuseur Air Wick Décosphère vanille et orchidée ;
  • Bâton d'encens Bleu d'évasion de Monoprix ;
  • Lampe Berger orange cannelle ;
  • Bâton d'encens fleur de vanille Ushuaïa.

En conclusion, oublions les artifices et revenons à bonne veille méthode, qui consiste à aérer quotidiennement chaque pièce de nos logements !

Publié par Rédaction E-sante.fr le Mercredi 24 Novembre 2004 : 01h00
Source : Que Choisir, n°421, décembre 2004.
PUB
PUB
A lire aussi
10 conseils pour dépolluer l'air de sa maisonPublié le 29/01/2018 - 15h43

Nous passons la quasi-totalité de notre journée en intérieur. Pourtant, les sources de pollution sont nombreuses : cuisine, meubles, décoration… Comment purifier l'air de son domicile ? Les solutions avec Jean-Frédéric Bailly, directeur études et recherches pour l'association Qualitel.

Les 5 polluants inattendus qui empoisonnent notre air intérieurPublié le 17/09/2015 - 13h35

Avec l’évolution des techniques industrielles et de notre mode de vie, l’air intérieur que nous respirons dans nos logements est devenu plus pollué que l’extérieur, ce qui n’est pas sans répercussions sur notre santé (troubles ORL, respiratoires, neurologiques, de la fertilité,
cancers, maladies cardiovasculaires…). Les principaux polluants qui altèrent la qualité de l’air intérieur sont bien connus : tabagisme, matériaux de construction, produits d’entretien, insecticides, cosmétiques, monoxyde de carbone, COV pour composés organiques volatils, radon, etc. En
...

VanillePublié le 28/07/2008 - 00h00

La vanille est le fruit du vanillier, plante grimpante de la famille des orchidées, originaire du Mexique. Ses fleurs, après avoir été fécondées, produisent des gousses minces et allongées contenant de minuscules graines. Le nom de vanille vient de l'espagnol "vaina", qui signifie gousse.

Plus d'articles