Ce billet fait partie du blog "Le blog de Paule Neyrat".

Connaissez-vous bien la dorade ?

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 16 Novembre 2014 : 22h52
Mis à jour le Lundi 17 Novembre 2014 : 08h44
-A +A

Ou la daurade ? Il n’y a qu’en France où ce poisson jouit de deux orthographes : dorade et daurade. Mais il y a aussi des dorades qui se nomment autrement que dorade ou daurade ! 

La dorade est un poisson dont le corps ovale est recouvert d’écailles très épaisses aux reflets argentés. Mais leur couleur va du gris au rose selon les variétés (16 en tout).

La plus commune des dorades est la dorade grise : sa chair est un peu molle. Celle de la dorade rose est plus ferme.

Le pagre (ou gueule pavée) est aussi une dorade, avec des reflets roses et des points bleus.

Le pageot commun est rose foncé : on le confond souvent avec la dorade rose mais sa chair est plus banale. On le distingue par une tache noire située à la base des nageoires pectorales, de chaque côté de son corps.

La daurade royale est la cousine de la dorade rose mais elle a une bande dorée et bordée de noir entre ses yeux qui évoque une couronne. D’où le qualificatif de royale.

Quant à la dorade coryphène ou mahi-mahi, elle est d’une autre famille de poissons mais elle s’appelle quand même dorade ! Elle est pêchée dans les mers tropicales alors que toutes les autres le sont aussi bien dans l’Atlantique qua dans la Méditerranée.

La daurade royale est aussi élevée en aquaculture : du coup, elle est beaucoup moins chère que la sauvage et ces poissons offrent une bonne qualité.

Paule

Publié par Paule Neyrat, Diététicienne le Dimanche 16 Novembre 2014 : 22h52
Mis à jour le Lundi 17 Novembre 2014 : 08h44
Ce billet fait partie du blog : Le blog de Paule Neyrat
A lire aussi
Dorade, daurade Publié le 11/08/2006 - 00h00

Il existe différentes variétés de dorades, toutes de la même famille. La vraie daurade, c'est la daurade royale et elle seule a droit à cette appellation et à cette orthographe.

Dans votre assiette : la dorade Publié le 01/07/2002 - 00h00

Ou… daurade. Mais seule, la « royale » peut revendiquer cet orthographe. Elle est de la même famille, les sparidés, que les dorades. Du temps où l'aquaculture n'existait pas et où on respectait les saisons et les poissons, la daurade royale se pêchait de mai à octobre.

Poisson Publié le 10/07/2001 - 00h00

De mer ou d'eau douce, le poisson jouit, à juste titre, d'une excellente réputation diététique, régulièrement confirmée par des études scientifiques.

Plus d'articles