Cœur : 4 objets connectés pour le surveiller de près

Cœur : 4 objets connectés pour le surveiller de près

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Juillet 2017 : 10h28

Surveiller son activité cardiaque soi-même à l’aide d’objets connectés est aujourd’hui possible. En voici une petite sélection pour surveiller le bon fonctionnement de son cœur.

La montre connectée

Au poignet, la montre ou bracelet connecté permet de consulter directement sur l’écran sa fréquence cardiaque en cours d’effort. Faisant office de podomètre, elle calcule instantanément le nombre de calories dépensées, permettant là encore d’adapter ses efforts en fonction de ses objectifs.  Selon l’Appli utilisée, la montre renseigne aussi sur la durée et la qualité du sommeil par exemple.

Les vêtements connectés pour enregistrer les battements de son cœur

Sur le même principe, il s’agit ici de vêtements dans lesquels sont intégrés de multiples capteurs pour mesurer en permanence, pendant un effort ou au repos, le rythme cardiaque, la température, etc.

La montre connectée pour détecter les premiers signes de l’infarctus du myocarde

Selon les informations mesurées, les données transmises et les traitements réalisés, les montres connectées peuvent servir d’outil d’alerte. En enregistrant les bruits du cœur, on peut détecter les arythmies et autres anomalies cardiaques pouvant annoncer un infarctus du myocarde, accident cardiaque potentiellement mortel relevant de l’urgence absolue. Certains capteurs pourraient aussi analyser les sons émis par le sang pour repérer les prémisses de la crise cardiaque.

Attention, si le fonctionnement de votre cœur vous préoccupe, tous ces objets connectés ne dispensent pas de consulter un médecin. Ils se situent dans le domaine de la prévention.

Publié par Isabelle Eustache, journaliste santé le Lundi 10 Juillet 2017 : 10h28
A lire aussi
Les 12 données de santé obtenues grâce aux objets connectés Publié le 25/01/2017 - 15h46

Les objets connectés (et la e-santé en général) nous donnent accès à de multiples données de santé individuelles auxquelles nous n’avions pas accès auparavant. A ce jour, on évalue ce degré de connaissance à une douzaine de données physiologiques différentes essentielles, qu’il...

Plus d'articles