Les 10 objets connectés médicaux révolutionnaires de demain

Publié par Isabelle Gayrard Auzet, Rédactrice en Chef le 25/01/2017 - 17h16
-A +A

Selon le monde de la médecine,  la santé connecté (ou e-santé) s’avère un bénéfice potentiel pour la santé publique. Tous les acteurs sont impactés, professionnels de santé et patients. Il aura fallu quelques années pour que l’ergonomie des objets et des systèmes connectés soit suffisamment développée pour se poser en interface efficace entre l’utilisateur et son médecin. Aujourd’hui, le médecin conserve un rôle actif dans ce parcours de soin d’un type nouveau, et son patient acquiert toujours plus d’autonomie et de facilité à l’observance de ses traitements grâce aux objets connectés et aux applications.

Cependant, une question se pose : jusqu’où la technologie connectée va-t-elle nous emporter ?  Certains objets connectés du futur proche sont annoncés comme de vrais robots médicaux visant à supplanter médecins et chirurgiens… En voici 10 qui nous ont semblé tout à fait extraordinaires !

santé connectée

Des objets connectés santé révolutionnaires !

L’objectif santé de l’objet connecté de base, le bracelet connecté, est en premier chef la lutte, simple et ludique, contre la sédentarité qui nous menace tous. Le Patient qui devient acteur de sa santé : tel est l’enjeu de la e-santé, avec le but avoué de mieux se soigner, de mieux prévenir, pour mieux guérir. Mais la créativité des acteurs et des fabricants de la e-santé est sans limite  : le marché nous annonce de nouveaux objets connectés révolutionnaires qui pourront à terme non seulement compléter mais suppléer les gestes médicaux et chirurgicaux les plus sophistiqués ! Panorama (provisoire) de notre médecine de demain.

  • Les cyberpillules

L’apparition des cyberpillules remonte à 2004.  La Food and Drug Administration (FDA) avait approuvé l’implantation sous-cutanée de puces munies de radio-marqueurs à des fins médicales. Désormais,  des cyberpillules sont munies de microprocesseurs, et qui, une fois ingérées,  permettent de mesurer des paramètres biophysiques et d’envoyer ces informations au médecin.

Les cyberpillules  sont aussi capables de délivrer à des patients leurs doses quotidiennes de médicaments.

  • Les patchs intelligents

Il existe des patchs dotés de circuits électroniques souples qui se collent désormais sur la peau et surveillent la santé de l'utilisateur, via son smartphone.

  • Le pancréas bionique bihormonal

Cet objet est composé de 2 boîtiers, pilotés par un smartphone. Le premier boîtier est  capable de mesurer le taux de sucre dans le sang (glycémie) toutes les 5 minutes, et le second boîtier  envoie une hormone hyperglycémiante lorsque l’utilisateur se trouve en hypoglycémie. Ce couplage efficace permettra aux diabétiques de retrouver une réelle autonomie face à la maladie.

  • Un nanorobot chirurgien

Un nanorobot est actuellement à l’étude par des chercheurs européens. Il possède 15 modules qui  sont avalés par le patient avant de s’assembler dans l’intestin et d’effectuer des opérations chirurgicales très complexes !

  • Le cerveau connecté 

Il s’agit d’un système d’implants neuronaux dont les signaux neurologiques peuvent être décodés en temps réel par un système périphérique externe … Une stimulation cérébrale peut être provoquée pour soigner les patients atteints de la maladie de parkinson.

  • La poussière intelligente 

Les grains de poussières ne sont plus ce qu’ils étaient ! Ils peuvent être composés de nano-ordinateurs munis d’antennes et organisés en réseau. De la taille d’un grain de sable, ils permettent de gérer des processus complexes, comme déceler et combattre un cancer débutant, ou encore soulager la douleur d’une blessure. Cette voie est envisagée comme une sérieuse alternative  à l’opération chirurgicale. A l’arrivée, les bienfaits d’une opération sans incision, une douleur amoindrie pour le patient, et une récupération plus rapide.

  • L’implant contraceptif télécommandé 

Ce nouvel implant contraceptif possède une durée de vie de 16 ans. Contrairement aux implants contraceptifs classiques, il n’est pas besoin de le retirer pour concevoir un enfant : il suffit de le désactiver pour le temps requis. Il sera ensuite réactivé très facilement grâce à la télécommande.

  • Une montre connectée spéciale grand âge

Les montres connectées peuvent devenir des alliées du grand âge et de ses vicissitudes. Déjà, elles proposent  toutes les mesures des capteurs habituels : nombres de pas effectués, distance parcourue, calories brûlées… Bluetooth, Wifi, 3G, GPS : les types de connexion les plus pointus permettent de surveiller une personne dépendante, en temps réel et où qu’elle se trouve. L’utilisateur en situation de détresse pourra passer des appels vers des numéros enregistrés (proches, médecins, etc.) le plus simplement du monde. Côté sécurité, ce type de montre va être équipé d’un capteur de chute. Ainsi en cas de détection d’un accident ou d’une chute, un message SOS sera automatiquement envoyé aux proches indiquant la position GPS de la personne qui en est victime. Et en retour, ses proches pourront la contacter directement via sa montre connectée. Enfin celle-ci peut s’avérer un pillulier virtuel, et vibrer lorsqu’il est l’heure de prendre un médicament.

  • Un bracelet connecté anti-coups de soleil

Un bracelet connecté d’un genre nouveau est en train de faire son apparition sur les plages pour surveiller l’exposition au soleil d’une personne pour prévenir le cancer de la peau. Finis, les coups de soleil ravageurs ! Désormais, ce bracelet est capable de mesurer le temps passé sous les UV, et d’envoyer toutes les informations recueillies sur smartphone ou tablette… L’utilisateur reçoit donc ces données en temps réel, il sait quand renouveler sa crème solaire, et quand il doit impérativement de mettre à l’ombre pour se protéger. Il aura dû au préalable renseigner son type de peau et la couleur de ses yeux.

  • Un bracelet détruisant les cellules cancéreuses

Le géant Google n’en finit plus d’investir dans la santé connectée. Il développe actuellement un bracelet connecté destiné à détruire les cellules cancéreuses, rien que ça ! L’utilisateur va devoir au préalable ingérer des nanoparticules (cf l’exemple des cyberpilules ci-dessus) qui, une fois accrochées aux cellules cancéreuses repérées dans le corps du patient, vont émettre de la lumière. Puis ces nanoparticules parviennent au poignet, attirées par un aimant spécifique situé dans le bracelet connecté. Celui-ci peut ensuite passer à la phase d’élimination de ces cellules malades… En toute simplicité !

Les objets connectés ne sont – déjà ! – plus ce qu’ils étaient ! Si les bracelets connectés équipent désormais nos poignets avec la constance d’un bracelet-montre, un cap est désormais franchi dans la conception des objets connectés du futur. Jacques-Olivier Martin, rédacteur en chef du Figaro Économie et directeur éditorial du Big Bang Santé d’octobre 2016 : « Non seulement, les nouvelles technologies deviennent un outil incontournable pour soigner plus efficacement, mais elles permettent d'explorer des territoires inconnus il y a peu. Ainsi, la collecte et l'exploitation des données amélioreront substantiellement la prévention et surtout ouvriront grand la porte à une médecine prédictive qui pourrait prendre le pas sur une médecine curative! Un jour peut-être, nos docteurs ne nous soigneront plus, mais nous reprogrammeront génétiquement pour écarter les risques de développer certaines pathologies… »

 

Publié par Isabelle Gayrard Auzet, Rédactrice en Chef le 25/01/2017 - 17h16

Massachussets Institute of Technology (MIT)

https://www.conseil-national.medecin.fr/sites/default/files/medecins-sante-connectee.pdf; www.objetconnecte.net ; https://iatranshumanisme.com

Big Bang Santé du Figaro du 27 octobre 2016

Notez cet article
Vous devez être connecté à votre compte E-Santé afin de laisser un commentaire
PUB
A lire aussi
Objets connectés santé : amis… ou ennemis ? Mis à jour le 25/01/2017 - 17h05

Les objets connectés sont devenus nos meilleurs amis pour contrôler notre forme et notre santé avec simplicité, tout en nous amusant. Si ses atouts sont indéniables et unanimement reconnus dans le monde de la Santé, le quantified self pose aussi le p...

Quels objets connectés au service de la fertilité ? Mis à jour le 27/05/2015 - 16h16

Vous souhaitez mettre un bébé en route et l’impatience vous guette déjà ? Les applications et les objets connectés pour suivre au jour le jour l’évolution de votre fertilité sont peut-être pour vous. Que faut-il savoir sur la fertilité connectée et s...

Plus d'articles